• Accueil
  • > Archives pour le Jeudi 1 janvier 2009

Archive pour le 1 janvier, 2009

+Quand le journal« El Fadjr « use de méthodes déloyales pour obtenir des informations » d’un enfant mineur

cide.jpg Quand le journal« El Fadjr  « use de méthodes déloyales pour obtenir des informations » d’un enfant mineur

Dans la Charte de l’éthique et de la déontologie des journalistes algériens, l’article 18 stipule « Ne pas user de méthodes déloyales pour obtenir des informations, des photographies et des documents. » Sous d’autres cieux, où les droits de l’enfant ne sont pas que discours et scrupuleusement respectés, cela aurait provoqué un tollé général.

Question : Est-ce qu’un journal a le droit de publier la photo d’un enfant mineur sans l’autorisation de ses parents ? J’ignore ce que le code de l’information prévoit en la matière mais, nul besoin d’un code pour répondre par « non ». Non, parce qu’il s’agit d’un enfant mineur, sous la responsabilité de ses parents.

En  feuilletant le quotidien « El Fadjr », (édition du 30/12/2008),  je suis tombé sur un article accompagné de la  photo d’un enfant, en guise d’illustration. Dans ce papier, il est question d’un  jeune garçon  qui a dû, selon le journal,  abandonner ses études pour aider sa famille en vendant des « Mhadjeb », préparées à la maison.

Le plus choquant dans ce que le journal présente comme un « scoop », réside dans la fourberie, la méthode déloyale adoptée par l’auteur pour attirer sa « proie », Yacine, 9 ans.  En effet, et le journal  a le mérité d’être « honnête » –  avoue  avoir proposé au petit marchand ambulant,  croisé dans un cybercafé entrain  d’écouler sa marchandise, de lui acheter quelques « m’hadjebs » en contrepartie que celui-ci accepte de répondre à ses questions et relater son quotidien et les circonstances qui l’ont conduit à déserter les bancs de l’école.

Le journal a-t-il mesuré, un seul instant, le préjudice moral  que cela peut laisser chez cet enfant, aux yeux de ses camarades et chez sa famille ? Yacine est victime de son innocence, certes mais aussi et surtout de l’indécence d’un « journaliste ». Cela s’appelle, ni plus ni moins, « corruption morale » et « extorsion d’informations ».

Dans la Charte de l’éthique et de la déontologie des journalistes algériens, l’article 18 stipule « Ne pas user de méthodes déloyales pour obtenir des informations, des photographies et des documents. » Sous d’autres cieux, où les droits de l’enfant ne sont pas que discours et scrupuleusement respectés, cela aurait provoqué un tollé général.

L’article 16 de la convention internationale des droits de l’enfant que l’Algérie a ratifiée le 16 avril 1993, énonce que  « Nul enfant ne fera l’objet d’immixtions arbitraires ou illégales dans sa vie privée, sa famille, son domicile ou sa correspondance, ni d’atteintes illégales à son honneur et à sa réputation. L’enfant a droit à la protection de la loi contre de telles immixtions ou de telles atteintes. »

Tout simplement scandaleux!

R.Z.motsdtete06damizour

+ Israël poursuit ses raids sur Gaza: 4oo tués et 2000 blessés

Après le tir d'un missile israélien sur Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, le 1er janvier. / Ph. AP/KHALIL HAMRA 

Un quart des victimes sont des civils

Côté pays arabes, c’est l’expectative, même si l’Egypte a le mérité d’être clair dans sa position en  conditionnant la réouverture de ses frontières à l’établissement effective de l’autorité de Mahmoud Abbas, autrement dit, la neutralisation du mouvement islamiste Hamas.

Israël semble déterminé à commettre un génocide « parfait » contre le peuple palestinien, et ce en dépit de l’indignation de la communauté internationale et des appels à l’arrêt des bombardements, émanant de plusieurs capitales du monde.

Plusieurs cibles ont été touchées par les frappes de l’armée d’occupation, dont les ministères de la justice et de l’éducation et un bâtiment du Parlement palestinien. Quatre Palestiniens ont été tués et au moins une quarantaine blessés dans ces nouveaux raids. Selon les services de santé palestiniens, le bilan de l’offensive israélienne s’établit désormais à 400 tués, côté palestinien, et 2 000 blessés. Un quart des victimes sont des civils, estime l’ONU.

Côté pays arabes, c’est l’expectative, même si l’Egypte a le mérité d’être clair dans sa position qui conditionne la réouverture de ses frontière à l’établissement effective de l’autorité de Mahmoud Abbas, autrement dit, la neutralisation du mouvement islamiste Hamas.

RZ.motsdtete06damizour (Synthèse: Diverses sources médiatiques et agences- Jeudi 1er janvier 09)

DERNIERE MINUTE: Un chef du Hamas tué dans les raids israéliens à Gaza

Le premier ministre du Hamas Ismaïl Haniyeh et Nizar Rayan, important chef du mouvement islamiste, tué le 1er janvier 2009 dans un raid israélien, photographiés le 14 décembre 2005 à Gaza. AFP/MAHMUD HAMS Nizan Raya, un chef du Hamas tué dans les raids israéliens à Gaza

L‘un des principaux chefs du Hamas, Nizan Raya, a été tué jeudi 1er janvier dans un raid aérien israélien dans le nord de la bande de Gaza, ont annoncé les services de secours palestiniens. Au lendemain d’un intense et infructueux ballet diplomatique, Israël poursuivait son offensive, pour la sixième journée consécutive.

D’après dépêche AFP – Jeudi 1er janvier 2009

+Amizour/ Cité des « 100 logements »:Absence de gaz de ville et pollution d’Alexo

+Amizour/ Cité des  « G.B » et pollution de chez Alexo…

Située pourtant en zone urbaine et à quelques mètres de … l’agence sonelgaz,   la cité des 100 logements, reste injustement et inexplicablement privée de gaz de ville, à l’instar d’autres quartiers de la périphérie de la commune d’Amizour. Le plus paradoxal et inexplicable réside dans le fait que d’autres cités mitoyennes en sont raccordées et approvisionnées.

Malgré les nombreuses démarches entreprises par les responsables de l’association auprès des différentes autorités, les habitants continuent

de s’approvisionner en buteilles de GB qui- rassurez-vous-  n’est pas la boisson gazeuze « Gadouche Boualam », mais de  gaz butane, avec tous les désagréments et les risques que cela peut entraîner.  

Par ailleurs, dans un reportage de la Radio Soummam, de ce jeudi, les habitants de cette cité se plaignent également et sérieusement des émanations polluantes de l’entreprise d’extrusion de profilé d’aluminium « Alexo » située dans ce périmètre urbain. Des habitants de cette zone ont affirmé avoir découvert différentes espèces d’oiseaux sans vie aux alentours de l’entreprise en question qui est rentrée en activité mais pas de manière officielle. Les autorités locales doivent prendre leurs responsabilités et clarifier la situation de cette entreprise. Elle sont garantes de la santé publique de la population.Ne l’oublions pas et ne l’oubliez pas!

RZ.motsdtete06damizour

KeepOpen |
quand j'ai la parole ... |
Copro89 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ZEN D ESPRIT
| Le blog du syndicat FO de D...
| les sociologues masqués