• Accueil
  • > Archives pour novembre 2009

Archive pour novembre, 2009

+ Algérie/Grippe (h1N1):Le ministère de la santé confirme 3 décès et rappelle les mesures préventives d’hygiène

 Communiqué du ministère de la santé

Le Ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme Hospitalière annonce que cinquante (50) nouveaux cas de grippe A/H1N1 ont été confirmés ce jour jeudi 26 novembre 2009 dont malheureusement trois (03) décès.

Les trois (03) décès concernent :

Une (01) femme à Biskra. Agée de 50 ans, cette femme est décédée suite à des complications liées à sont état de santé.

Une jeune femme de 27 ans et son nouveau né, décédés à Oran mais originaires de Rélizane.

Pour les quarante-sept (47) autres cas confirmés, il s’agit de :

-Sept (07) cas à Tizi Ouzou concernant une femme de 33 ans ; deux adolescentes âgées de 14 et 17 ans ; un jeune homme de 24 ans ; trois garçons âgés de 10, 11 et 15 ans. Tous sont des sujets contact de cas déjà confirmés.

-Six (06) cas à Oran concernant quatre hommes récemment revenus du Soudan et respectivement âgés de 29 ans, 41 ans et deux de 32 ans ; un enfant de 05 ans récemment revenu de France et une jeune femme de 35 ans récemment revenue de France.

-Quatre (04) cas à Bouira concernant deux  jeunes hommes âgés de 20 ans et de 23 ans ; et deux garçons âgés de 8 et 12 ans.       

-Quatorze (14) cas à Alger relatifs à un jeune homme  de 20 ans, récemment revenu du Soudan ; deux femmes âgées de 50 et de 42 ans ; un homme âgé de 74 ans ; deux jeunes hommes âgés de 23 et de 29 ans ; trois jeunes filles dont deux âgées de 16 ans et une de 15 ans ; quatre garçons âgés de 3 ans, 5 ans, 6 ans  et 9 ans ; une fille âgée 8 ans.             

-Trois (03) cas à Blida concernant trois jeunes hommes récemment revenus du Soudan et âgés respectivement de 17, 19 et 24 ans. 

-Un (01) cas à Guelma concernant un jeune homme de 24 ans.

-Un (01) cas à Ain Témouchent relatif à un homme de 35 ans.

-Un (01) cas à Tipaza concernant un jeune homme de 20 ans.

-Un (01) cas à M’sila relatif à une femme de 51 ans, récemment arrivée d’une zone touchée.

-Un (01) cas à Bejaia concernant une femme de 51 ans récemment arrivée de France

-Un (01) cas à Annaba concernant un homme de 37 ans.  

-Trois (03) cas à Constantine relatifs à deux filles de 11 ans et un garçon de 16 ans.

-Quatre (04) cas à Batna concernant un bébé de 14 mois, et trois jeunes femmes âgées de 21, 25 et 27 ans.

Les mesures médico-sanitaires prévues dans le plan national de lutte contre la pandémie de grippe A/H1N1 ont été initiées et les investigations épidémiologiques autour de ces cas  se poursuivent.

Au total, 274 cas cumulés ont été confirmés au 26 novembre 2009 dont 03 décès.

Le Ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière (MSPRH) rappelle que le respect de certaines règles d’hygiène permet de réduire les risques de transmission du virus de la grippe. Il s’agit du lavage régulier et fréquent des mains -au savon liquide de préférence- plusieurs fois par jour notamment en rentrant à la maison et avant chaque repas et de  l’utilisation des mouchoirs jetables pour se moucher, éternuer ou tousser.

Toute personne ressentant une forte fièvre, toux, courbatures, une grande fatigue doit appeler le numéro 3030 ou consulter la structure de santé la plus proche.

Le Ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière rappelle qu’un numéro vert (appel gratuit) 3030 est mis à la disposition du public et que des informations supplémentaires sur cette maladie peuvent être consultées sur le site web http://www.sante.dz/

+  » When to free? »

colombe.gif 

     « When to free? »

Façades en Tricolore, nos  vert, rouge, blanc

De toutes nuances, celles que vous  aimez

Et dans toutes les couleurs de l’arc de la paix

Aux mains  d’archers non maculées de sang

Blanc, neiges de nos cimes, chênes racines millénaires

Fondant le soufre  de  leurs canons, nos chaires douleurs

Rouillant  leurs  baïonnettes  déchirant  nos cœurs

Inondant nos plaines et nos peines de chants populaires

Dans les champs de nos  luttes, labourés aux cris  

De nos colères, semés de rêves, arrosés de larmes 

Bordés de nos mains, unies  sans peur ni armes

Leurs hauts miradors hautains, leur ultime sursis

Apartheid ou tyrannie  liberté mirage

Crimes en blanc ou en vert flottant sans nuance    

Au Sud, paix forgée justice, vérité, alternance

Ici au Nord, horreurs, atrocités font rage

Vert, printemps  boule de soleil d’ «Antar» épique

Fissurant  les pyramides, cap Afrique du Sud

Peuple brisant les chaînes, fers blancs  de la servitude

Rouge Zabana, Mandela, Le Cap héroïques

Oui, rêvons d’un pays heureux comme un soldat

Las de se terrer,  tirer,  arracher  nos vies

Récitant Rimbaud, se dire : je suis en vie ! 

L’adieu aux armes, Pretoria ses Jacarandas

Silences forcés, soudoyés, impunité

Humanité meurtrie, ici ou  Santiago

Importe le nom, Untel ou Augusto

Nous sommes en Terre de Mandela libérée

Et aux cris de « one two, tree, viva,  l’Algérie ! »

Des échos vibrants, s’entendront et de partout

Diront  à l’unisson « When to free ? » en youyous  

Serment de Novembre : Liberté pour notre pays !

R.Z. Le 14 nov. 09

+ Une météorite a frôlé l’Afrique du Sud

Le Mondial 2010 est « sauf » *

Selon le quotidien 20 minutes , une météorite serait passée à moins de 90 kilomètres de la Terre, citant le site suisse 24 heures. Un astronome sud-africain a assuré que même si l’objet s’était écrasé sur notre planète, l’impact n’aurait pas été important.

Des témoins ont affirmé «avoir vu une grosse boule verte sortir du ciel,» L’objet céleste qui a illuminé la nuit sud-africaine s’est avèrée  être bien une météorite ayant  frôlé les villes de Johannesburg et Pretoria, dans la nuit de samedi à dimanche derniers. La même source ajoute qu’aucun débris de l’objet, venu du ciel et qui s’est désintégré dans l’atmosphère, n’a été retrouvé.

Synthèse R.Z.motsdtete

* Le sous-titre du blog

Image de prévisualisation YouTube

+ Caricature de motsdtete/ Aïd El Kebir: Les petites bourses, s’abstenir

Aïd El Kebir: Les petites bourses, s’abstenir

AÏD AL ADHHA: Le mouton hors de prix pour les petites bourses: (Mots de Tête d'Algérie 2009)

Cliquer sur la vignette pour agrandir l’image

+Egypte-Algérie: Après les instances sportives et la presse, les politiques égyptiens se mettent de « la partie »

مشادات كلامية عنيفة فى مجلس الشعب أمس حول قضية الاعتداءات الجزائرية   Va-t-on vers la rupture des relations diplomatiques entre l’Algérie et l’Egypte?

Au lendemain de la victoire de l’Algérie contre l’Egypte en match de barrage qualificatif pour le mondial de 2010, l’escalade continue côté égyptien. Après les attaques de la presse et les instances sportives, ce sont les sphères politiques égyptiennes, au plus haut niveau qui prennent le relais pour « cristalliser »  la colère de la rue et tenter de détourner « le débat » et de se placer en victimes.

La capitale égyptienne a connu, hier des manifestations « anti-algériennes », tolérées et  entretenues par  le régime de Moubarak. Les manifestants demandent clairement « de rompre les relations diplomatiques avec l’Algérie, de renvoyer l’ambassadeur d’Algérie au Caire et d’expulser les étudiants algériens qui suivent leurs études dans les universités égyptiennes » », rapporte le quotidien Al masri Al yawm.

Par ailleurs,  ajoute la même source, le parlement égyptien accuse son gouvernement de passivité face « aux agressions dont ont été  victimes leurs supporters. »  Dans un rapport rendu public, la délégation de parlementaires égyptiens ayant accompagné leur équipe au Soudan, considère  que « les incidents du Soudan sont loin d’être des actes isolés et constituent un crime organisé et planifié par des parties algériennes ». Les rédacteurs du rapport  demandent aux autorités politiques d’entreprendre des démarches afin de  saisir la justice internationale.

De leur côté les avocats égyptiens, se sont également « joints » à la partie lors d’un meeting pour  exiger des autorités politiques  « le renvoi de l’ambassadeur algérien et la rupture de toutes relations diplomatiques avec l’Algérie .» Au cours de cette manifestation, des intervenants ont insisté sur « l’internationalisation de cette affaire  et la saisine de la Ligue des pays arabes ainsi que du Tribunal pénal international (TPI) et attendent que « le gouvernement algérien présente des excuses officielles aux Egyptiens suite aux comportements irresponsables des supporters  algériens commis à l’endroit de ceux des Pharaons, au Soudan », ajoute le journal qui participe activement  à cette campagne d’hystérie, de dénigrement et de désinformation éhontée contre l’Algérie.

R.Z.motsdtete (Synthèse d’après le quotidien « Al masri Al yawm » Lundi 23/11/09)

+ CAN 2010/ Tirage au sort: L’EN dans le groupe A avec l’ Angola, le Mali, le Malawi

Le tirage au sort de la Coupe d’Afrique des Nations, qui aura lieu en Angola du 10 au 31 janvier prochain a donné les résultats suivants . L’Algérie se retrouve dans un groupe où, « théoriquement » elle devrait s’imposer sans grande difficultés. 
 

can2010.jpg

+Mondial 2010/France-Irlande: Le but « manuinscrit » de Thierry Henri « validé » par la Fifa

thierryhenryareconnumercredisoiravoirfaitmainsurlebutdewilliamgallasquiaenvoylquipedefrancelacoupedumondeafp1.jpg Le but « manuinscrit » de Thierry Henri « validé » par la Fifa

Après la « victoire » de l’Equipe de France contre l’Irlande en match de barrage (zone Europe)  par un but litigieux de Thierry Henri,  la polémique s’amplifie au sein des deux camps. Dans un communiqué, la Fifa, en réponse à la requête de la Fédération irlandaise de football de rejouer le match, a annoncé que le match « ne serait pas rejoué et que les décisions de l’arbitre étaient indiscutables.»  Décision qui a jeté la consternation chez les Irlandais. De son côté, l’attaquant tricolore auteur du but « manuinscrit » a déclaré que « la solution équitable est de  retourner sur la pelouse contre l’Irlande.»  Mais regrette-t-il « cela n’est pas de mon ressort ». « La main» de Thierry Henri, tourné en dérision, a fait le tour de la planète à travers le web et fait l’objet de nombreuses parodies

R.Z.motsdtete (Source TF1-20/11/2009)

+ 20e Anniversaire de la Convention internationale des droits de l’enfant

Phénomène courant en AlgérieEntre « bonnes intentions » et réalités...

La Convention relative aux droits de l’enfant (appelé couramment Convention internationale des droits de l’enfant ou CIDE) est un traité international rédigé sous l’égide de l’ONU en 1989 dans le but de reconnaître et protéger les droits spécifiques des enfants.

Parmi les 192 États indépendants reconnus par l’ONU, seuls les États-Unis et la Somalie ne sont pas parties à ce traité, bien qu’ils l’aient signés :

Les États-Unis, qui l’ont signée sous la présidence de Bill Clinton, ne l’ont pas ratifiée car elle interdit toute condamnation à la peine de mort suite à un crime commis par un enfant de moins de 18 ans. Cette peine étant toujours aujourd’hui légale dans la Constitution de certains États américains (abolie par la Cour suprême dans son arrêt Roper v. Simmons de mars 2005), la ratification a été bloquée au Sénat américain (même si elle n’est appliquée qu’à sa majorité). De surcroît cette Convention interdit également la perpétuité réelle contre les personnes de moins de 18 ans, qui elle n’a pas été abolie par la Cour suprême contrairement à la peine de mort ; quant à la Somalie, son nouveau gouvernement n’est pas encore reconnu par l’ONU et ne peut donc être partie à un traité de droit international.

La France a émis des réserves au regard de l’article 30 qui porte sur le droit des enfants des minorités linguistiques et culturelles (Dans les États où il existe des minorités [...] linguistiques [...], un enfant [...] appartenant à une de ces minorités ne peut être privé du droit d’avoir sa propre vie culturelle, [...] d’employer sa propre langue en commun avec les autres membres de son groupe.). Elle considère notamment qu’il n’existe pas de minorités (ni culturelles, ni linguistiques) sur son territoire, et annule cet article en totalité sur le territoire de la République (y compris pour ce qui concerne les minorités religieuses et ethniques Le Canada, bien qu’ayant signé et ratifié la convention, ne l’a pas encore totalement appliquée en droit interne, notamment en matière des droits de l’enfant dans les affaires criminelles, ce qui bloque l’application complète de la convention.

Même si l’Algérie a ratifié la Convention internationale des droits de l’enfant le 16 avril 1993, il n’en demeure pas moins que les enfants sont confrontés à un certain nombre de problèmes, notamment le travail des enfants, pour ne citer que cette « violence » qui leur est faite. Phénomène courant en Algérie, du fait de la pauvreté et du chômage. Etat de fait qui oblige les enfants à déserter les bancs de l’école pour aider leur famille en exerçant des travaux pénibles pour leur âge. On estime à 300.000 le nombre d’enfants qui  travaillent illégalement en Algérie.

Mots de Tête d’Algérie

+Au lendemain de la victoire de l’Algérie face à l’Egypte: La Fédération égyptienne se retire de l’Union Nord-africaine de football

Les élucubrations et la mauvaise fois  de Samir Zaher  (Ph. montage Mots de Tête d'Algérie)Les élucubrations et la mauvaise fois  de Samir Zaher

L’on se demande contre qui la FIFA devrait prendre « des   mesures rigoureuses » , si ce n’est contre la Fédération égyptienne qui a fait preuve de complaisance et de graves négligences dans l’organisation du match du 14 novembre dernier.

La Fédération égyptienne de football  a déposé officiellement une plainte auprès de la FIFA et transmis un rapport détaillé sur « les circonstances  dans lesquelles s’est déroulé le match de barrage entre l’Algérie et l’Egypte, au Soudan. La Fédération égyptienne de football, rapporte la presse égyptienne, considère que le match de barrage s’est déroulé en « violation des normes, de l’éthique,  des principes de la FIFA et de la concurrence loyale »

Décidément, les instances sportives égyptiennes, frappées d’amnésie, ne finiront pas de nous étonner. Faisant fi des événements tragiques qui ont émaillé la rencontre entre les deux équipes au Caire et du traquenard dont a fait l’objet notre Equipe nationale et le lynchage de nos supporters, les Egyptiens se placent en victimes et en donneurs de leçons en matière  « d’éthique et de concurrence loyale »

En guise de protestation contre « les incidents du Soudan », la Fédération égyptienne de football menace de « se retirer des compétitions internationales pour une durée de deux ans dans le cas où la FIFA n’intervient pas pour prendre des mesures rigoureuses.» L’on se demande contre qui la FIFA devrait prendre des mesures rigoureuses, si ce n’est contre la Fédération égyptienne qui a fait preuve de complaisance et de graves négligences dans l’organisation du match du 14 novembre dernier.

Par ailleurs, la Fédération égyptienne a pris la décision de « se retirer de l’Union Nord-africaine de football et d’associer les Fédérations nationales de la Lybie, de la Tunisie et du Maroc à une démarche consistant à doter l’Union Nord-africaine de football de nouveaux règlements et de les informer de tous les  évènements et incidents qui ont caractérisé le match de barrage qui s’est déroulé au Soudan. »

R.Z.motsdtete

+ Mondial 2010: Les 32 équipes qualifiées

+ Mondial 2010: Les 32 équipes qualifiées

123

KeepOpen |
quand j'ai la parole ... |
Copro89 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ZEN D ESPRIT
| Le blog du syndicat FO de D...
| les sociologues masqués