+ Résultats de 24 ans de recherches:Rôle de l’oxygène dans l’évaporation de l’eau et comment l’ozone se regénère-t-il?

 Par HORRI MOKHTAR

I-REACTION DE L’OXYGENE DE L’AIR SUR LES METAUX (OXYDATION):
L’oxygène oxyde les métaux à l’air libre :
Le sel (NaCl) est connu par son abondance sur la terre (sol, océans, mers, et encore dans la transpiration des êtres et des végétaux) il est un métal mou qui représente un assemblage déjà ionisé (ions Na+ et ions Cl-) c’est-à-dire prêt à réagir et qui n’échappe cependant pas à la réaction de l’oxygène de propriété très électronégatif et qui en est en contact permanent, de ce fait il résulte la réaction suivante :
Réaction 1 :
O2 + 4NaCl –>2Na2O + 2Cl2 = Na2O + Cl2
———-
2
Par attraction exercée par la molécule O2 sur les ions Na+, les ions Cl¯ leur cèdent leurs électrons :
4Cl¯–> 4é¯ + 2 Cl2 puis
4Na+ + 4é¯ –> 2Na2 ensuite
2Na2 + O2¯ ¯–>2Na2O les molécules Na2 cèdent leurs électrons à la molécule O2.
Le chlore attaque les produits hydrogénés, il leur arrache les protons H+ et l’eau en est un. Ces deux molécules de chlore réagiront comme suit sur les molécules d’eau :
Réaction 2 :
2Cl2 + 2H2O –> 4HCl + O2 ou plus simplement

(Cl2 + H2O –> 2HCl + O) + (Cl2 + H2O –> 2HCl + O)
Nous remarquons comment la molécule O2 est vite restituée à l’atmosphère mais cette fois- ci en tant qu’atomes O donc plus légers que l’air et qui ont tendance à s’échapper avec une vitesse moyenne de 1000m/s = 60.000m/s= 3.600.000m/h= 360km/h selon le mouvement brownien pour regagner une zone qui leur est propre appelée la couche d’oxygène monoatomique. On comprendra par exemple que notre atmosphère terrestre a perdu une molécule d’oxygène mais je dirai que l’ozone se décompose facilement en (O3 + O3 –> 3O2) et O2 (32/29 = 1,10) donc plus lourd que l’air et qui descend lentement pour alimenter notre atmosphère en dioxyde, il pleut du dioxyde en réalité. On dira encore que s’il en est ainsi, il y aurait longtemps que la couche d’ozone aurait disparu suite à cette décomposition en O2. Pour cela je démontrerais plus bas comment l’ozone se régénère t-il ?
Nous savons que le HCl est très soluble dans l’eau de ce fait :
Réaction 3 :
4HCl + 4H2O –>(4H3O+ + 4Cl¯)
(acide chlorhydrique)
Ces 4 molécules d’acide chlorhydrique étant ionisées réagissent facilement avec les 2 molécules d’oxyde de sodium issues de la première réaction et donnent :
Réaction 4 :
(4H3O+ + 4Cl¯) + 2Na2O –> 2H2 + 4NaCl + 4H2O + O2 ou

(2H3O+ + 2Cl¯) + Na2O –> H2 + 2NaCl +2H2O + O ] fois 2.
Les molécules de NaCl se reconstituent de nouveau, les 3 premières réactions se répètent jusqu’à venir à bout de toutes les molécules H2O.
J’ai simplifié la 4ème réaction pour mieux démontrer comment la molécule d’eau se décompose pour libérer ses deux composants en tant que corps gazeux simples (c’est une électrolyse de l’eau proprement dite analogue à celle connue en laboratoire étant donné qu’elle est due en fait à un déplacement d’électrons à travers les réactions ci-dessus).Si on a découvert l’électrolyse de l’eau c’est que la nature nous a bien précédé pour la faire comme elle nous a précédé dans la synthèse de l’eau (combinaison d’oxygène et d’hydrogène) pour donner de l’eau comme elle le fait toujours et qu’on ne découvre que ce qui a bien existé bien avant.
On a bien appris que l’évaporation de l’eau est due à la chaleur solaire qui n’est en réalité qu’un agent accélérateur du rythme de ces réactions chimiques car on sait que sous l’effet des rayons X les atomes gazeux s’ionisent mais l’agent déclencheur c’est bien l’oxygène. On l’appelle évaporation mais en fait c’est une véritable décomposition de molécules d’eau qui se produit continuellement des milliards de fois par seconde et du fait de l’abondance d’atomes O et de molécules H2 dégagés et comme étant plus légers que l’air s’échappent à des vitesses de l’ordre de :
1000m/s = 60.000m/m= 3.600.000m/h= 360km/h pour l’atome O et
2000m/s = 120.000 m/m = 7.200.000 m/h = 720km/h pour la molécule H2, il se produit des chocs violents entre ces derniers formant ainsi des molécules d’eau qu’on appelle communément vapeur.
La vapeur d’eau subit à son tour le même sort :
Nous savons que la vapeur d’eau est distillée et ne fait pas passer l’électricité au sens vrai les électrons.
Nous avons appris que le NaCl existe sous trois états dans la nature (état solide, état aqueux et état gazeux) celui que nous interpelle ici c’est l’état gazeux (aérosol), ces molécules de sel en suspension dans l’air sont agitées par beaucoup d’agents naturels.
Je me dois de rappeler la composition de l’air :
Azote 78%
Oxygène 21%
1% gaz rares, particules, et vapeur d’eau on voit que la proportion de l’eau est pratiquement infime (0,0?).
Je voudrais dire que les trois éléments nécessaires sont présents :
L’oxygène, le NaCl et le H2O.Les molécules de sel se dissolvent dans les molécules d’eau on est en présence d’une solution aqueuse de NaCl entourée de molécules O2 et sous l’effet des rayons X permettant l’ionisation des atomes de gaz et le mouvement brownien qui engendre des frottements et des chocs entre les corps présents, il se produit les 4 réactions que j’ai détaillées précédemment.
O2 + 4NaCl –> 2Na2O + 2Cl2
2Cl2 + 2H2O –> 4HCl + O2
4HCl + 4H2O->(4H3O+ + 4Cl¯)
(4H3O+ + 4Cl¯) + 2Na2O –>2H2 + 4NaCl +4H2O + O2
La dernière molécule H2O sera attaquée par une molécule de Cl2 qui lui arrachera les protons H+ et libérera son atome O qui s’échappera vers la zone de la couche d’oxygène monoatomique.
Ou encore les deux dernières molécules H2O dissoudront deux molécules de HCl pour donner deux molécules (2H3O++2Cl¯) très lourdes (108/29= 3,72) et on assiste à des pluies acides sur des régions du Canada et celles se situant sur la les mêmes parallèles.
Maintenant que j’ai voulu démontrer que des molécules d’eau n’ont aucune chance de s’élever et de parvenir à certaine distance de la terre, je veux insinuer que l’eau de pluie ne se forme pas par la condensation de ces molécules d’eau qui montent en tant que telles et là l’inévitable question se pose « et comment donc se formerait l’eau de pluie?».
II- SYNTHESE DE L’EAU DANS L’ATMOSPHERE:
L’atmosphère s’organise en hauteur suivant des enveloppes superposées autour de la surface terrestre dont celle de l’oxygène monoatomique, je dirais même qu’elles suivent le relief de la terre.
Nous savons que les molécules H2 dégagées à travers la réaction n°4 plus haut sont très légères elles s’échappent en hauteur à des vitesses atteignant plus de 720 km/h et cette couche d’oxygène monoatomique les en empêchent avec la forte collision, il se produit une véritable réaction chimique entre les molécule H2 et les atomes O donnant naissance à un corps nouveau, plus lourd le H2O en grande quantité ce sont des nuages qui par coalescence donneront de la pluie.
La synthèse de l’eau est explosive et qui dit explosion dit étincelle c’est justement l’éclair.
D’habitude quant il y a tonnerre la lumière de l’éclair nous parvient la première (vitesse de la lumière), puis celle du son de l’explosion (vitesse du son) ensuite une pluie (vitesse de chute d’un corps) à grosse gouttes ou pluies équatoriales On dira qu’on assiste à des pluies sans orages, je dirais qu’une grande quantité d’eau formée reste sous forme de nuages qui par coalescence donnera des pluies. Mais l’origine de la formation est une réaction chimique et non la condensation de molécules qui se sont élevées en tant que telles.
Les gaz s’organisent en hauteur suivant des enveloppes superposées autour du soleil, le plus léger est le plus proche c’est pour cela que l’hydrogène libre veut regagner sa zone.
III- COMMENT LE GAZ OZONE SE REGENERE -T-IL ?:
On sait que l’ozone se forme à proximité de décharge électrique c’est-à-dire à proximité d’éclair.
Pour cela je dirais que sachant que la réaction de synthèse de l’eau est exothermique et sous l’effet de cette décharge électrique la quantité d’oxygène monoatomique n’ayant pas réagit avec l’hydrogène puisqu’on sait que 2 volumes d’hydrogène réagissent avec un volume d’oxygène, le volume restant s’ionise sous l’effet de la chaleur et l’électricité, les atomes d’oxygène s’unissent à trois (saturation) ce sont des molécules O3 qui naissent et qui se décomposeront ensuite lentement en O2 (2O3–>3O2) qui continue à descendre,il pleut en réalité du O2, l’oxygène nous est fournit.
Sans pour cela entrer dans les détails des mécanismes de destruction de l’ozone par photolyse (action des uv).
La planète terre a connu un dégazage comme toutes les planètes et ce qui explique l’abondance de l’eau sur terre est que tout l’hydrogène dégagé ne pouvait pas s’échapper car cette couche d’oxygène l’empêchait et régissait avec pour donner abondamment d’eau jusqu’à épuisement de toute cette quantité d’hydrogène ensuite vient la stabilité, et il n’y a que la quantité d’hydrogène qui est libéré par des molécules d’eau de la terre qui s’élèvera et connaîtra le même sort , il ne peut pas franchir cette zone ou l’oxygène règne, il réagit avec lui, ils donnent un corps nouveau plus lourd qui descendra vers la terre.
Remarque :
Je n’ai pas parlé ici de l’azote malgré son abondance (78%) dans l’atmosphère car il est connu pour son inertie à réagir, il ne réagit qu’à plus de 300° avec l’hydrogène pour former du NH3. Il est probable que cette température soit disponible après la réaction de l’hydrogène avec l’oxygène (explosion) car elle est exothermique et que l’azote s’unit à l’hydrogène pour former du NH3 qui se décompose ensuite, les molécules d’hydrogène sont libérées car cette réaction est réversible.
N2 + 3H2 –> 2NH3
N2 + 3H2

H.M

Commentaires

  1. horri mokhtar dit :

    l’hydrogène se dégage t-il de la terre ?
    existe t-il une couche d’oxygène monoatomique à une certaine altitude de la terre ?
    si oui toute molécule d’hydrogène H2 qui se dégage de la terre s’échappe à une vitesse d’environ 7200km/heure selon le mouvement brownien, elle se heurte à la couche d’oxygène qui forme un mur dont il est difficile d’imaginer un vide, il se produit une collision entre cette molécule d’hydrogène et un atome d’oxygène pour donner naissance à une molécule d’eau H2+O —> H2O (plusieurs molécules d’eau se relient facilement entre elles pour former un assemblage qui atteignant un poids donné tombent sous forme de pluie, leur densité est plus grande que celle de l’oxygène monoatomique)8H2O=144/29=4,96 de densité

Laisser un commentaire

KeepOpen |
quand j'ai la parole ... |
Copro89 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ZEN D ESPRIT
| Le blog du syndicat FO de D...
| les sociologues masqués