+ Violents affrontements entre deux familles au moment du cortège nuptial

Violents affrontements entre deux familles au moment du cortège nuptial Une histoire « d’honneur », un mariage, affrontements  et un cortège sous escorte de la police…

La ville de Babar, à 30 km de Khenchela,  a été le théâtre de violents affrontements entre deux familles « liées » par une ancienne histoire « d’honneur », au moment où le cortège nuptial s’ébranlait vers  le foyer d’un jeune homme qui aurait eu une relation avec la fille de l’autre famille, rapporte le quotidien arabophone Akhersaa du jour.

Selon le quotidien, citant des témoins de ces  scènes de violence,  cet épisode n’est que le prolongement d’une vieille « histoire »  entre deux familles, dont l’une d’elle accuse le  fils de l’autre famille  d’avoir eu une liaison avec leur fille qui s’est retrouvée enceinte, donc en attente d’un enfant hors mariage.

L’affaire, portée devant la justice, n’a pas connu de dénouement et la tension n’a cessé de monter entre les deux familles. Le jeune homme,  au centre de cette affaire et  qui a mis fin à sa première relation, a décidé de prendre pour épouse une autre jeune fille. Les parents de la jeune fille « abandonnée » et  qui voulaient, sans doute, que le jeune homme se marie avec leur fille, ont pris ce défi comme un affront et une atteinte à  « l’honneur de la famille », ce qui a mis le feu aux poudres à l’heure du cortège nuptial.

Une véritable bataille rangée a éclaté au départ du cortège. Armés de fusils et d’armes blanches, des membres de la famille de la jeune fille ont pris d’assaut  le cortège et mis le feu à la voiture de la mariée, heureusement vite étouffé. Les choses n’en resteront pas là, puisque des personnes …d’une troisième famille se mettront de la partie, lorsque leur véhicule faisant partie de la caravane, a été gagné à son tour par les flammes. 

Il aura fallu  l’intervention des services de sécurité pour séparer les belligérants et mettre fins aux hostilités qui se sont soldées par plusieurs blessés, deux arrestations et une mariée terrorisée. Le cortège nuptial n’ a   pu poursuivre son périple que sous escorte de la police jusqu’au foyer conjugal.

D’après un article de akhersaa.dz.com 23/7/2010 (Synthèse et traduction R.Z.motsdtete)

Pas encore de commentaires.

Laisser un commentaire

KeepOpen |
quand j'ai la parole ... |
Copro89 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ZEN D ESPRIT
| Le blog du syndicat FO de D...
| les sociologues masqués