• Accueil
  • > Archives pour le Samedi 14 août 2010

Archive pour le 14 août, 2010

+ Après les sévères critiques du CERD, la France, clouée au pilori, remet en cause la crédibilité du Comité onusien

roms1.jpgLes réactions de la France aux sévères critiques formulées par le CERD, pour le traitement réservé aux Roms sur son territoire,  ne se sont pas fait attendre. Côté officiel, le secrétaire général de l’Elysée, Claude Guéant considère qu’il s’agit « d’un montage pu et simple », en précisant que les critiques « émanent de personnes s’exprimant à titre individuel » et non de l’ONU. Le porte-parole de l’UMP (Droite, parti au pouvoir), a tenu des propos moins nuancés, en remettant en cause même la crédibilité du Comité onusien, composé, selon lui « de gens qui viennent de pays qui ne respectent absolument pas les droits de l’homme » . Quant à Christian  Vanneste, un député de la Majorité, plus explicite considère que « Tous les pays qui en font partie ne sont pas des exemples de démocratie vivante ni des exemples du respect des minorités, l’Algérie, la Russie, la Roumanie, qui traitent très mal les Roms chez eux. »

Côté associatif, France Terre d’asile (FTA) qualifié le démantèlement des camps de Roms de « démonstration de force qui ne résolvent rien. Le  Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples (MRAP)  a déclaré en substance: « Notre pays se trouve montré du doigt et une partie de notre identité nationale, la France pays des droits de l’homme, se trouve ternie »

Le Comité pour l’élimination des discriminations raciales, a été mis en place, à la faveur d’une convention des Nations Unies, entrée en vigueur le 4 janviers 1969. Cette convention engage ses signataires à supprimer toute discrimination raciale et à promouvoir la compréhension entre toutes les races. Jusqu’au 2 juin 2008, cette convention a été signée par 173 pays,  alors que 6 Etats ne l’ont pas encore ratifiée (Bhoutan, Djibouti, Grenade, Guinée-Bissau, Nauru et Sao Tomé et Principe)

Dans son article 1 Alinéa premier, il est stipulé: «Dans la présente Convention, l’expression «discrimination raciale» vise toute distinction, exclusion, restriction ou préférence fondée sur la race, la couleur, l’ascendance ou l’origine nationale ou ethnique, qui a pour but ou pour effet de détruire ou de compromettre la reconnaissance, la jouissance ou l’exercice, dans des conditions d’égalité, des droits de l’homme et des libertés fondamentales dans les domaines politique, économique, social et culturel ou dans tout autre domaine de la vie publique.»  

R.Z.motsdtete (Synthèse diverses sources)

+ C’était un 14 août… Décès de Bertolt Brecht

1brecht.gif956: Décès  de  Bertolt Brecht, Dramaturge, metteur en scène, critique théâtral et poète allemand du XXe siècle. Né en 1898, Bertold Brecht entreprit des études de médecine qu’interrompit la Première guerre mondiale, où il officia comme infirmier. La paix revenue, il devint l’assistant du metteur en scène Max Reinhardt à Berlin. Il se rendit célèbre avec l’adaptation du « Beggar’s Opera » de John Gay, qu’il popularisa sous le nom de « L’opéra de Quat’sous ». A l’arrivée de Hitler au pouvoir, Brecht quitta l’Allemagne pour les Etats-Unis et ne rentra qu’en 1948. C’est alors qu’il créa à Berlin-Est la troupe du Berliner Ensemble qu’il dirigea jusqu’à sa mort. Fortement marquée par l’histoire de son pays, l’oeuvre de Brecht est souvent amère et remplie de désillusion. Elle est aussi considérée comme « difficile », l’auteur ayant banni de ses spectacles tout élément « pittoresque » pour ne s’intéresser qu’à leur aspect didactique et réaliste, qui doit faire naître une prise de conscience philosophique chez le spectateur…

• 1952: Apparition de l’expression « tiers-monde »:  Le démographe Alfred Sauvy dans un article intitulé « Trois mondes, une planète » et publié dans l’hebdomadaire l’ »Observateur » (l’actuel « Nouvel Observateur »), emploie pour la première fois l’expression « tiers-monde« . Selon lui, l’opposition du monde occidental et soviétique, nie l’existence d’un troisième monde, l’ensemble des pays sous-développés, d’ailleurs convoités par les deux blocs. Il le compare au tiers-état de l’Ancien régime, ordre « exploité et méprisé (…) qui veut lui aussi être quelque chose

 emirabdelkader.jpg • 1844: Bataille d’Isly entre les troupes coloniales et marocaines alliées de l’Emir Abd el-Kader: Les troupes marocaines, alliées de l’émir Abd el-Kader, sont surprises par le général Thomas Bugeaud sur l’oued Isly, non loin de la frontière algéro-marocaine. Les 11.000 soldats français mettent en déroute les 60.000 cavaliers marocains. Cette bataille est le point d’orgue de la guerre menée par les Français en Algérie depuis leur débarquement près d’Alger, en 1830. Elle sonne le glas de la résistance conduite par Abd el-Kader mais celui-ci et beaucoup d’autres de ses concitoyens résisteront encore plusieurs années avant de faire leur reddition.

Mots de Tête d’Algérie

+ Amizour/ Villages El Hamma et Aregrag: Panne d’eau et absence d’éclairage public

Les villages El-Hamma et Aregrag continuent de vivre le calvaire en matière d’eau potable, une situation qui dure depuis deux mois,  apprend-on auprès des membres des associations de ces deux localités. Même si l’eau s’est remise à couler dans les robinets ces dernier jours, le problème n’est pas pour autant résolu, souligne-t-on,  puisque, selon les explications qui leur ont été fournies par  les responsables locaux, il s’agirait d’une panne au niveau de Merdj-Ouamane due  à la vétusté des canalisations qui nécessitent leur réfection.  A ce problème d’eau, s’ajoute celui de l’éclairage public qui fait cruellement défaut, notamment à Aregrag plongé dans le noir. « A Aregrag, il y a zéro lampe » déplore un représentant associatif, qui fait remarquer que les services de la commune, « ont sauté le village Aregrag » pour s’occuper de celui de Boumraou, tout en espérant que la municipalité répare au plus vite « cet oubli ».  

 L’agence postale et la salle de soins: Réalisées mais pas encore en service

Par ailleurs, si les travaux de réalisation  d’une agence postale et d’une salle de soins  à  Aregrag-El -hamma, dans le cadre des PCD, sont achevés, à la satisfaction des habitants, il  n’en demeure pas que ces deux structures vitales pour la population restent toujours fermées, puisque non dotées de logement de fonction. Pour  les administrations des PTT et de la santé, c’est le préalable à l’affectation de personnel pour leur mise en service. A ce sujet, les habitants espèrent vivement une démarche rapide de l’APC pour réclamer une enveloppe budgétaire supplémentaire,  nécessaire à la réalisation de logements au niveau de ces deux structures.

R.Z.motsdtete 

KeepOpen |
quand j'ai la parole ... |
Copro89 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ZEN D ESPRIT
| Le blog du syndicat FO de D...
| les sociologues masqués