• Accueil
  • > Archives pour octobre 2010

Archive pour octobre, 2010

+ Caricature de motsdtete: Les bagarres ne sont pas « rangées » au FLN

Caricature Mots de Tête d'Algérie - 18 oct.  2010

Cliquer sur la vignette pour agrandir l’image

+ Evènements du 17 octobre 1961 : Massacres odieux d’Algériens à Paris…

 Une autre page honteuse de l’historie de la France

Une  manifestation d’Algériens en France contre le couvre-feu qui leur était imposé et en faveur de la cause nationale, a été réprimée dans le sang par la police française.

Les évènements du 17 octobre 1961 désignent la répression sanglante qui a frappé une manifestation pacifique organisée par le Front de libération nationale algérien (FLN), en faveur de l’indépendance de l’Algérie à Paris. Des dizaines à des centaines d’Algériens, selon les sources, sont morts lors de la confrontation avec les forces de l’ordre, alors dirigées par le tristement célèbre préfet de police Maurice Papon. Des Algériens  parmi les manifestants ont été jetés dans la Seine. Les manifestants internés dans des centres de détention pendant quatre jours y auraient subi des violences. 

Les différents historiens ayant travaillé sur cette journée du 17 octobre, Jean-Luc Einaudi, Jean-Paul Brunet et les britanniques Jim House et Neil MacMaster font ressortir que la répression policière de la manifestation sera d’une violence extrême, causant des dizaines de morts parmi les manifestants algériens.  

Cette autre page honteuse  de l’histoire française a été portée au cinéma par Alain Tasma, dans un film intitulé « Nuit  noire, 17 Octobre 1961″, et par Mehdi Lallaoui et Agnès Denis dans un documentaire intitulé: « 17 octobre 1961: Le silence du fleuve« .

Mots de Tête d’Algérie

Image de prévisualisation YouTube

+ LCA:1/2 finale: JSK 0-TPM 0:Les Canaris, méconnaissables, éliminés

La JSK n’a pas pu rattraper son retard de deux buts, aujourd’hui face au TP Mazemby, en match retour. Les Canaris qui se sont inclinés par 3 buts à 1 en match aller,  sont éliminés et leur aventure africaine  s’achève sur un goût d’inachevé. Dommage pour la JSK, car elle avait les moyens d’aller très loin dans la compétition. Aujourd’hui, il faut dire que les représentants algériens n’ont pas été à la hauteur, incapables d’imposer leur jeu. A la prochaine…

+ « C » comme …

charlot.jpg

Au cours d’une séance  d’expression orale en cours de français de 1e Année, et où les élèves devaient se présenter et communiquer leur identité, le professeur, après avoir abordé le sujet sous toutes ses facettes, proposa aux enfants un jeu dans lequel ils devaient  trouver l’identité d’un personnage. Une sorte de « Questions pour un champion ». 

La première série de questions portait sur le personnage de Zorro. « Je suis un acteur  qui  joue le rôle d’un cavalier habillé tout en noir, qui porte un masque quand je vais sauver des gens en difficultés, mon cheval s’appelle Tornado, j’ai un ami fidèle qui ne parle pas et qui se prénomme Bernardo, mon nom commence par la dernière lettre de… » Le prof n’a pas eu le temps de prononcer le dernier élément de réflexion que la classe se souleva et une forêt de doigts se dressa. : « Moi Monsieur ! Moi Monsieur… ! » Et bien sûr, tout le monde  avait trouvé la réponse : il s’agit bien de Zorro. Le cavalier qui surgit hors de la nuit…

(Lire la suite)

+ Violence à l’école: Un collégien poignardé en plein cours à Mila

violencecole.jpgUn collégien de 4e AM a été violemment  poignardé par un de ses camarades dans un CEM  de la commune de Tassadane (wilaya de Mila), rapporte le quotidien Liberté dans son édition d’aujourd’hui. Cette scène de violence, ajoute la même source, s’est déroulée jeudi dernier, à l’intérieur de la salle de classe  et en présence de l’enseignant. Touché profondément dans le thorax, la victime, âgée de 15 ans, a été évacuée aux services des urgences de Constantine.  L’enquête devra déterminer les causes de ce drame, précise le quotidien.

www.Liberte-algerie.com

+Caricature de motsdtete: L’équipe du  » Général » défaite à Bangui…

Caricature Mots de Tête d'Algérie - 11 octobre 2010

Cliquer sur la vignette pour agrandir l’image

+ CAN 2012 (2e journée)/ République centrafricaine 2 – Algérie 0: Les Fauves « bouffent » les Fennecs

+ CAN 2012 (2e journée)/ République centrafricaine 2 - Algérie 0: Les Fauves En s’inclinant face à la modeste équipe de la République centrafricaine, aujourd’hui à Bangui lors de la deuxième journée par un score sévère de  à  2 à 0,  l’Algérie  compromet sérieusement ses chances d’aller à la phase finale. Les Fennecs, une équipe presque quelconque,  ont brillé par un jeu décousu, sans âme. Une attaque sans attaquants. Enfin, il y en a , sauf qu’ils ratent le cadre même à 30… cm.

Les Fauves  du Bas-Oubangui ne pouvaient espérer mieux. Ils s’offrent des Fennecs du « désert » qui ne faisaient que « roder » sur la pelouse, à l’exemple d’un Ghezzal  qui serait, peut être, utile dans une équipe de basket. Les hommes du « Général » baissent les armes dans les dix dernières minutes de la bataille (81e et 85e).

A l’issue de sa deuxième sortie et avec un seul point au compteur, l’Algérie occupe  la quatrième et dernière place du groupe D, en compagnie de la Tanzanie, battue à domicile par le Maroc (0-1).

Mots de Tête d’Algérie

+ Amizour: Un chauffard percute deux jeunes: En état d’ébriété et délit de fuite

Un chaufeur  ivre au volant d'une voiture est une arme ambulanteLa RN 75 a été hier, à 18h 30,  le théâtre d’un accident spectaculaire, mettant en cause un automobiliste, la trentaine, qui roulait à vive allure avant de percuter de plein fouet  deux jeunes, rue Maouchi Ahmed. « Nous marchions le long du trottoir, quand nous entendîmes un vrombissement de moteur, et nous n’avions même pas eu le temps de nous retourner,  quand  une camionnette  nous est rentrée dedans », raconte l’une des victimes. 

Le chauffard a quitté la chaussée, s’est déporté sur le trottoir pour emporter, dans sa course, les deux piétons. Selon des témoignages, l’auteur de l’infraction qui se trouvait en état d’ébriété, a tenté de redémarrer son véhicule, pour prendre la fuite. Il aura fallu l’intervention de personnes sur les lieux de l’accident pour lui retirer les clés de son véhicule, une camionnette de marque Toyota,  et l’empêcher de s’enfuir. 

Evacués à l’hôpital, les deux jeunes, en état de choc, ont subi des examens radiologiques qui n’ont, fort heureusement, révélé rien de grave. L’auteur de l’accident, originaire de Barbacha, appréhendé par la police a été emmené à l’hôpital pour un alcootest.  

Mots de Tête d’Algérie

+ Nobel de littérature 2010: Un écrivain hispano-péruvien primé

+ Nobel de littérature 2010: L'écrivain  hispano-péruvien Mario Vargas Llosa récompenséPourtant pressentie, l’écrivaine algérienne Assia Djebbar n’a, finalement,  pas été retenue pour le prestigieux Prix Nobel de littérature. Ainsi, cette distinction, dans son édition 2010, est allée à l’écrivain péruvien Mario Vargas Llosa. 

Dans son communiqué,  l’Académie suédoise explique que le prix Nobel de littérature 2010 a été remis à l’écrivain péruvien « pour  sa cartographie des structures du pouvoir et ses images marquantes de la résistance individuelle, la révolte et la défaite ».

Mario Vargas Llosaest écrivain péruvien naturalisé espagnol, est auteur  de nombreux romans dont La ville et les chiens, écrit en 1963.  Traduit dans une vingtaine de langues, ce roman qui lui a valu la renommée décrit la vie menée par les cadets (les chiens ), et met en contraste l’oppression de la discipline et les brimades subies par les jeunes gens avec le vent de liberté qui souffle sur la ville.

Ce sera le 10e prix attribué à un auteur  de langue espagnole. La langue anglaise se taille la part du lion avec 26 prix, suivie de la langue de Molière avec 15 prix et de l’allemand avec 13 distinctions. A noter que le seul auteur en langue arabe à avoir été distingué est l’Egyptien Naguib Mahfoud, en 1988. Le Nobel de littérature 2009 a été attribué à l’Allemande Herta Müller.

Mots de Tête d’Algérie

+ C’était un 8 octobre… Mort de Ali la Pointe à la Casbah d’Alger

Ali La Pointe1957: Mort de Ali la Pointe, héros et martyr de la révolution algérienne: De son vrai nom Amara Ali,  Ali la Pointe trouve la mort dans le plasticage, par les parachutistes de l’armée coloniale, de sa cache à la Casbah (Alger), où se trouvaient et périrent également Hassiba Ben Bouali,  Mahmoud Bouhamidi, le Petit Omar (neveu de Yacef Saadi, chef de la Zone autonome d’Alger, au cours de la Bataille d’Alger)
123

KeepOpen |
quand j'ai la parole ... |
Copro89 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ZEN D ESPRIT
| Le blog du syndicat FO de D...
| les sociologues masqués