• Accueil
  • > Archives pour le Jeudi 16 décembre 2010

Archive pour le 16 décembre, 2010

+ Côte d’Ivoire: L’espoir d’une alternance démocratique au pouvoir s’éloigne

+ Côte d'Ivoire: L'espoir d'une alternance démocratique au pouvoir s'éloigneL‘alternance démocratique au pouvoir  semble s’éloigner en Côte d’Ivoire. Une situation de statu quo  née au lendemain d’une élection présidentielle « inédite »,  provoquée par Laurent Gbago, le président « sortant ». Ce denier, en effet, refuse de se plier au verdict des urnes et de reconnaître la victoire de son rival Alassane Ouattara, celui  proclamé et reconnu vainqueur du scrutin présidentiel par la commission électorale. De son côté, le Conseil constitutionnel ivoirien, a décidé d’invalider les résultats et a proclamé   Gbagbo auquel il est inféodé, président.

Aujourd’hui, les partisans du candidat démocratiquement élu et soutenu par la communauté internationale, sont passés à l’offensive, en organisant une marche sur le siège de la Radio-télévision ivoirienne, à Abidjan. Selon diverses sources, au cours de cette manifestations, pas moins de onze personnes ont été tuées  et une trentaine blessées par balles par les forces de l’ordre acquises à Laurent Gbago.

Ce qui n’était qu’un bras de fer à distance prend, désormais,  une tournure qui fait craindre le  pire: le retour à la guerre civile qui a marqué le pays depuis le coup d’Etat de 2002.

Mots de Tête d’Algérie (Diverses sources)

+ C’est pas qu’a Chemini, ici aussi et c’est pire!

Dans un compte-rendu  de la visite du nouveau wali dans la commune de Chemini, le quotidien la Dépêche de Kabylie d’aujourd’hui, a rapporté les propos  d’un représentant d’un village de cette commune qui crie au scandale en s’adressant au wali:  « Monsieur le wali, dans notre commune, il y a des villages qui ont la cote et d’autres qui restent des laisser-pour-compte, mis au banc par les autorités locales».

Ne vous en faites pas, Monsieur, et si ça peut vous consoler un tant soit peu,  ici, dans notre commune aussi. Et c’est même pire! Tellement pire qu’ « ils » nous font rire. Je ne sais pour les « vôtres », mais les « nôtres », les cerveaux de la commune, sont tellement risibles qu’ils font pitié. Et je crains fort, qu’à ce rythme, ils deviendront sympathiques.  Là je sais que  je  déconne…

Mots de Tête d’Algérie

KeepOpen |
quand j'ai la parole ... |
Copro89 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ZEN D ESPRIT
| Le blog du syndicat FO de D...
| les sociologues masqués