• Accueil
  • > Archives pour janvier 2011

Archive pour janvier, 2011

+ Egypte: Ces « momies » encore en vie…

Nous le disions dans ce même blog, « En ce début d’année, les dictateurs assistent à une fin de règne de leur «confrère» peu enviable. Un sort que devraient  sérieusement méditer tous ces « Ben Ali » de la région ou d’ailleurs ».

Au fil des jours et des semaines, la rue arabe bouge. Au Caire, elle bouge sérieusement. Comme l’ont  fait les Tunisiens pour le dictateur  fugitif Ben Ali, les Égyptiens sont de plus en plus nombreux à réclamer le départ de Hosni Moubarek, au pouvoir  depuis 30 longues années. Une révolution presque tunisienne.

A l’instar de l’ex-dictateur de Carthage,  Moubarek  s’est adressé à « son » peuple. Dans une allocution « solennelle » transmise à la télévision, le Raïs a  demandé au gouvernement de présenter sa démission et nommé un vice-président. Une offre qui ne semble pas convaincre. Les Égyptiens, emboîtant le pas aux Tunisiens, ne veulent pas se laisser faire et faire dans le détail. Ils ne veulent rien lâcher. Ils veulent le gros. Le départ du régime, globalement et dans le détail.

Conscient de la ténacité des manifestants, le pouvoir ébranlé, a instauré un couvre-feu qui semble n’avoir aucune prise sur le terrain de la contestation. Celle-ci ne fait que grandir et s’élargir. Les chars qui sillonnent les  artères de la capitale et, même des avions de chasse qui survolent à très basse altitude, n’ont nullement impressionné les Cairotes, résolus. A travers les déclarations des jeunes manifestants, on saisit que les Égyptiens n’entendent pas s’arrêter en si bon chemin, ni encore moins, battre en retraite.

Dans le sillage des manifestations, deux momies ont été abîmées  au cours d’une tentative de vol au musée du Caire, vendredi passé. Il faut croire que cela n’est qu’un insignifiant et anodin fait divers au  vu de ce qui se profile à l’horizon : la disparition de ces « momies » encore en vie et leur enfermement dans les sarcophages de l’Histoire.

Mots de Tête d’Algérie

+ Manifestations en Egypte: Un parfum de « jasmin » sur le pays du Nil?

L’Egypte sera-t-elle le deuxième payas arabe à prendre le relais de la contestation sociale et politique après la Tunisie? Tout porte à le croire, après l’éclatement de manifestations qui dépassent un simple épisode émeutier. En effet, hier mardi, ce sont quelque 15000 manifestants qui ont occupé les rues du Caire pour  réclamer le départ du régime incarné par Moubarek, au pouvoir pendant 30 ans . Deux morts parmi les manifestants ont été enregistrés  lors d’affrontements avec les forces de l’ordre, à Suez, alors qu’un policier, rossé de coups par des manifestants,  a succombé à ses blessures,  au Caire, selon des sources médiatiques.

En réponse à la contestation le président Moubarek a annoncé « la baisse des prix de produits de large consommation ». De telles mesures suffiront-elles à convaincre lorsque l’un des slogans, scandé  par la rue égyptienne et emprunté à la « révolution tunisienne est « Moubarek, dégage! »?

L’Egypte, sous Etat d’urgence depuis l’assassinat de Anouar el-Sadate en 1981, n’a jamais connu un mouvement de protestation d’une telle ampleur, depuis les émeutes « du pain » en 1 977. 

Mots de Tête d’Algérie

+ Caricature de motsdtete: La marche du RCD réprimée

Caricature Mots de Tête d'Algérie - 23 janv. 2011

Cliquer sur la vignette pour agrandir l’image

+ La marche du RCD réprimée à Alger la « bleue »…

La marche à laquelle a appelé le RCD et qui a rassemblé quelque 300 personnes à Alger, samedi 22 janvier, a été empêchée et réprimée par les services de sécurité.  Les manifestants qui scandaient des slogans contre le pouvoir en place et cernés par des cordons de CRS, n’ont pu quitter le siège du parti et rejoindre la Place du Premier Mai. 

 L’ « Unique »  a fait passer des images du rassemblement, non pas pour informer, mais strictement pour incriminer et montrer du doigt les participants à la manifestation et rappeler qu’elle n’a a pas été autorisée, donc « illégale », avec comme litanie « l’Etat de siège ». Au cours de la démonstration, l’on déplore 42  blessés parmi les manifestants et 7 du côté des forces de l’ordre et des arrestations.

+ La blague en vogue en Tunisie: Offre d’emploi

 Offre d’emploi N°140111:Cherche président

Suite au départ précipité du président dictateur Ben Ali, un avis d’offre d’emploi vient d’être lancé:  » On cherche un nouveau président pour la Tunisie, Expérience: débutant accepté. Type de contrat: CDD (Contrat à durée déterminée). Qualités requises: orphelin, fils unique, stérile, et surtout chauve pour qu’il ne fréquente pas les salons de coiffures. »

+ Caricature de motsdtete: Les pays arabes se réunissent à Charm El-Cheikh

Caricature Mots de Tête d'Algérie - 19 janv. 2011

+Caricature de motsdtete/23 ans, la main sur le coeur: ce que Ben Ali voulait dire aux Tunisiens

Caricature Mots de Tête d'Algérie - 18 janv. 2011

Cliquer sur la vignette pour agrandir l’image

+Amizour: Les lycéens dans la rue pour exiger l’allègement des programmes

A l’instar de leurs camarades d’autres régions, les élèves des classes de terminale du lycée Cheikh Aheddad ont organisé une marche aujourd’hui, à 11h 30, pour exiger des mesures d’allègement des programmes. La manifestation qui s’est ébranlée du lycée jusqu’au centre-ville,  s’est déroulée dans le calme. 

Mots de Tête d’Algérie

+ « Laissez-les tout brûler, s’ils le veulent! »

Lors du dernier épisode émeutier qui a marqué le pays,  des émeutiers s’apprêtaient à attaquer et brûler le parc roulant d’une commune. Un employé, sur place et croyant bien faire, joint le maire par téléphone, pour l’informer de la situation et lui suggère d’évacuer le parc et de mettre à l’abri les véhicules qui s’y trouvent. Le premier magistrat de cette commune a répondu, textuellement: « Laissez-les tout brûler, s’ils le veulent! »

Qu’est-ce qui peut expliquer un comportement aussi irresponsable du premier magistrat d’une commune? Beaucoup disent qu’en raison de sa  gestion catastrophique bien connue, ce maire tenait, là une aubaine pour, que plus tard, il dira  » Notre parc a été incendié ». 

Mots de Tête d’Algérie

+ Caricature de motsdtete: Deux jeunes s’immolent en s’aspergeant d’essence à Jijel et Tebassa

Caricature Mots de Tête d'Algérie - 15 janv. 2011

Cliquer sur la vignette pour agrandir l’image

1234

KeepOpen |
quand j'ai la parole ... |
Copro89 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ZEN D ESPRIT
| Le blog du syndicat FO de D...
| les sociologues masqués