Archive pour mars, 2011

+ Caricature de mostdtete: One-man-show, hier, sur l’ENTV

Caricature Mots de Tête d'Algérie - 31 mars  2011
Cliquer sur la vignette pour agrandir l’image

+ Education: Après une longue mobilisation, 60 % des enseignants contractuels seront titularisés

Au terme d’une réunion qui a regroupé aujourd’hui,  les représentants des enseignants contractuels, la Fonction publique et le ministre de l’Education nationale, il a été décidé la régularisation de 60% des enseignants contractuels, rapporte le blog Algérie-Politique. Cette mesure d’intégration qui touchera les contractuels diplômés des spécialités admis au concours de l’enseignement, précise la même source, a été paraphée par les services du Premier ministre, le ministre de l’Education et le directeur général de la Fonction publique.

Mots de Tête d’Algérie

+ Mkira (Tizi-Ouzou): Les citoyens ferment le siège de l’APC et dénoncent « l’irresponsabilité » des élus locaux

Les citoyens de la commune de Mkira, dans la wilaya de Tizi-Ouzou ont procédé à la fermeture du  siège de l’APC, rapporte le quotidien la Dépêche de Kabylie dans son édition du jour.

Les protestataires dénoncent la situation « lamentable dans laquelle patauge » leur commune, en matière de d’alimentation en gaz de ville et eau potable, ainsi que « l’irresponsabilité » des gens qui ont la responsabilité de gérer leurs affaires. Le mouvement de contestation, ajoute la même source, sera « renouvelé » tant que les revendications se sont pas prises en charge.

Synthèse (D’après La Dépêche de Kabylie – 29/03/2011)

+ Amizour: Heureusement qu’ce n’sont pas des chirurgiens!

Si ce n'est que ça!Sur cette photo, un cercle tracé à la craie  par un commerçant, sur la RN 75, rue Maouchi Ahmed. En fait, les ouvriers chargés du revêtement en bitume  de ce tronçon, ont tout simplement enseveli la plaque d’une bouche d’égout juste en face du magasin. Il faut dire que  sur toute la distance, jusqu’au lieu-dit « Lmaâsra Oukarnouaâ », de nombreuses  malfaçons et anomalies sont visibles, les trottoirs, nouvellement aménagés, sont également noircis de goudron, ce qui dénote le manque de rigueur et l’absence de suivi dans l’exécution des travaux.

Si la grogne des habitants du quartier qui ont dû fermer la route le 15 mars dernier, pour exprimer leur ras-le-bol sur la lenteur des travaux a donné un coup d’accélérateur au chantier ces dernières 48 heures,  une autre raison explique cette « débandade ». De source informée, ce serait une injonction du wali aux  autorités locales et à l’entreprise  de hâter les travaux, en raison de la fermeture du tunnel de Kherrata pour travaux,  ce qui permettrait  aux automobilistes  d’emprunter la RN 75, par Amizour.

Par ailleurs, dans la matinée du vendredi dernier, un responsable de la Direction des travaux publics (DTP), résidant à Amizour, de passage sur les lieux du chantier,  a évité, in-extremis  un autre  gâchis certain. En effet, celui-ci, ayant constaté que les ouvriers s’apprêtaient à bitumer la chaussée encore mouillée par les averses de la veille, a intervenu pour leur demander d’arrêter les travaux. « Vous savez bien qu’il n’est pas possible de bitumer une chaussée  dans ces conditions! » a-t-il tenu à leur rappeler.

Si ce n’est que ça! pour reprendre la réflexion d’un jeune homme témoin de la scène,  heureusement que, ces responsables ne sont pas des chirurgiens… On devine aisément pourquoi…

Mots de Tête d’Algérie

+Climat de France (Alger): La misère délogée à coups de matraques

La promesse mirobolante du président Bouteflika de construire un million de logements s’avère n’être qu’une promesse de plus. Une lettre morte et les bidonvilles ne cessent de pousser, partout, au coeur et à la périphérie de la capitale. A défaut d’offrir des logements décents  aux citoyens, les pouvoirs publics démolissent des habitations précaires « illicites » et mettent à la rue des familles dans le désarroi.

Doit-on s’étonner de la réaction des ces familles démunies, de ces jeunes, sans toit, sans travail, lorsque quelques Algériens privilégies s’offrent des villas féeriques et exhibent leurs richesses avec arrogance?

L’on s’interroge, dès lors, pourquoi ces mêmes pouvoir publics ont laissé ces familles  loger dans  de telles conditions et réduites à des damnés de la terre.

C’est peut-être ça, un Etat « fort »…

Mots de Tête d’Algérie

+Message de Hocine Aït-Ahmed, président du FFS aux Algériennes et aux Algériens

« Pour une alternative démocratique et pacifique »

Le droit d’avoir des droits

Les révolutions en cours en Tunisie et en Egypte, la magnifique leçon de courage, d’organisation et de détermination populaire qu’elles ont donné à voir au monde entier nous interpellent directement. 

Les développements dramatiques que connait la légitime demande populaire de changement démocratique en Libye ont révélé au monde les pics de sauvagerie dont sont capables des dictateurs fous n’ayant de compte, à rendre à personne. Et surtout pas à leurs peuples. 

La crise algérienne s’inscrit naturellement dans le cadre des crises en cours. Pour autant, il n’est pas question de céder à une quelconque «contagion démocratique » dans l’explication et le  traitement de chaque situation nationale.  Deux  «constantes» émergent pourtant de l’ensemble des révolutions en cours dans la région: D’une part l’existence de régimes prédateurs, impopulaires et inaptes à porter la demande de liberté et de dignité de leurs populations. Et d’autre part une forte réaffirmation, par les peuples, du droit d’avoir des droits. 

(Lire la suite)

+ Caricature de motsdtete: Alerte nucléaire au Japon, après le séisme

Caricature Mots de Tête d'Algérie - 15 mars  2011

Cliquer sur la vignette pour agrandir l’image

+ Amizour/ Lenteurs et bricolage dans les travaux de revêtement des artères de la ville: Les citoyens ferment la RN 75

Le bourbierLes habitants du quartier « Kalytous », à la sortie sud d’Amizour, ont procédé, aujourd’hui, aux environs de 12h à la fermeture de la RN 75 (Amizour-Barbacha). Cette  action est venue en protestation contre les lenteurs et les négligences de l’APC dans les travaux de revêtement de ce tronçon routier, à l’instar de tous les autres secteurs de la ville qui donne l’aspect d’un véritable bourbier, particulièrement en périodes de pluies. 

Il faut dire que les travaux de revêtement des artères de la ville et qui durent depuis presque une année,  n’ont fait qu’empirer une situation déjà désastreuse. La circulation devient un vrai cauchemar autant pour les piétons que pour les automobilistes.

Les citoyens pointent du doigt le manque de sérieux des services municipaux à accomplir leur part  du chantier (regards eaux pluviales, caniveaux, raccordement en eau potable.) Selon des informations, l’entrepreneur en charge du chantier a suspendu les travaux, en réaction aux dérobades des services de l’APC qui  font dans le rafistolage et l’à-peu-près. « On peut comprendre que les travaux  de l’autoroute Est-Ouest prennent une éternité,  s’indigne  un citoyen, mais autant de temps pour le revêtement des artères d’une petite ville comme Amizour, il y a de quoi susciter la colère des gens ! »

Au lieu de mobiliser un exécutif  pour « cuisiner » une coordination d’associations aux fins de blanchir  une gestion catastrophique, l’APC devrait s’occuper de sa mission : être au service de sa population et faire preuve de rigueur quand il s’agit de ses intérêts. Manifestement, cela n’a jamais constitué  une priorité … 

Mots de Tête d’Algérie

+ Opération « séduction » : Les jeunes de 30 ans et plus dispensés du Service national

Après les quelques mesures voulues comme « des gages » pour les différentes franges de la société , le Président  de la République vient de décider « la dispense du Service national des citoyens âgés de 30 ans et plus » au 31 décembre 2011 incorporables et qui ne l’ont pas été jusque-là.

Si cette décision est une bonne nouvelle pour les concernés, il n’en demeure pas moins qu’elle est « orientée ». Elle s’inscrit, bel et bien dans le cadre de l’opération « séduction » lancée récemment par le pouvoir, pour tempérer les ardeurs et endiguer les mouvements de révoltes au sein de la société.

KeepOpen |
quand j'ai la parole ... |
Copro89 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ZEN D ESPRIT
| Le blog du syndicat FO de D...
| les sociologues masqués