Archive pour avril, 2011

+ France-Racisme: Des insctructions « officieuses » pour moins de noirs et de nord-africains dans les équipes de foot

Selon une enquête du journal en ligne Mediapart.fr, les responsables de la Direction technique de la Fédération française de football (FFF), ont approuvé secrètement le principe de quotas, pour limiter le nombre de joueurs français de type africains et nord-africains. Selon la même source, même le sélectionneur de l’Equipe de France, l’ex-champion du monde  Laurent Blanc a été associé à cette entreprise discriminatoire au niveau des centres de formation et les écoles  de football. 

Invité aujourd’hui sur le plateau de l’émission « L’invité »  de la chaîne française TV5, Edwy Plenel, le fondateur et directeur de Mediapart, a dénoncé avec vigueur ce qu’il a qualifié de « volonté des autorités françaises de « blanchir » les équipes de football françaises, dans le sillage du débat sur l’identité », lancé par la droite au pouvoir.

 Mots de Tête d’Algérie

+ Caricature de motsdtete/ Syrie: Des morts … en séries

Mots de tête d'Algérie: 27 avril 2011

Cliquer sur la vignette pour agrandir l’image

+ Béjaia/ Les chômeurs montent au créneau: Un sit-in et une grève de la faim illimitée en perspective

Organisés au sein de l’association Action , qui a vu le jour récemment,  les collectifs des chômeurs de la wilaya de Béjaia comptent apporter leur voix aux mouvements de contestation sociale que connaît le pays.

Les membres de l’association qui ont tenu des réunions non-stop depuis quelques jours, dont la dernière s’est tenue aujourd’hui, à Amizour au siège de l’Association des chômeurs,  ont arrêté un certain nombre d’actions de protestation à même d’interpeller les pouvoirs publics.

 Selon le président de l’Association Action, H. Messis,  les représentants des collectifs des chômeurs de différentes localités de la waliya sont parvenus à se mettre d’accord sur les différentes démarches et actions à entreprendre.  » Nous nous organisons pour observer un sit-in devant le siège de la wilaya mais aussi une grève de la faim illimitée » a-t-il-affirmé, en ajoutant: « seules l’action organisée et la mobilisation  comme moyens pour revendiquer nos droits »

Toujours selon la même source, les animateurs d’Action ont formulé des propositions contenues dans leur plate-forme de revendications dont, entres  autres, « la  décentralisation des organismes chargés de l’emploi (ANSEJ, ANEM…) vers les daïras pour garantir plus de transparence et de fluidité dans le traitement des dossiers, la levée des entraves bureaucratiques dans les projets créateurs d’emplois, ainsi  que l’institutionnalisation d’une allocation chômage conséquente, en faveur de tout demandeur d’emploi, jusqu’à son insertion professionnelle. »

Par ailleurs, les représentants des chômeurs   n’ont pas  manqué de dénoncer « l’opacité qui entoure les opérations de recrutements au niveau de certaines communes » et de pointer du doigt les services de la wilaya qui n’ont pas réservé une suite favorable à leur demande d’audience avec le wali, introduite depuis presque un mois, selon eux. 

Le président de l’association Action a tenu à lancer un appel à tous ceux qui se reconnaissent dans ces initiatives   à les rejoindre et à se rapprocher de leur siège, sis place SNTV.  

Mots de Tête d’Algérie

+ Ils vont tout réviser, ils n’ont pas encore appris les leçons…

Ce serait un euphémisme que de dire “la montagne a accouché… Un discours expéditif, loin des attentes des Algériens. Hier, les décideurs nous ont donné une raison de plus de douter de l’avenir. Qu’ils ont, plus que jamais, la ferme détermination   de nous embarquer  à bord leur épave. Celle d’un système rouillé jusqu’aux écrous.  Dans un pays, avec un enchevêtrement de crises et où on décide d’une chose pour faire exactement le contraire, un petit quart d’heure et puis s’en va.

Que faut-il retenir de ce soliloque ?  Sur la forme, no comment, pas très  loin d’une oraison funèbre. La mort dans l’âme, les Algériens  auront été dépités  par  tant de décalage. Le ton faussement solennel d’un président « ailleurs », récitant un texte d’une piètre rhétorique.  Sur le fond, c’est abyssal. L’abysse qui sépare le peuple de ses  gouvernants.

Il faut bien redonner un coup de peinture à un système pourri jusqu’à la mœlle. Le jeu des équilibres, pour le salut des clans.  Réviser la Constitution. Ils ont l’habitude de la profaner à leur guise. La loi électorale. Ils en seront élus. Celle sur les partis politiques et le code de l’information. En somme, ils vont tout réviser.

Ceux qui s’attendaient à un discours  à la mesure de la catastrophe nationale, doivent déchanter. Le régime va se réviser pour encore perdurer.  Visiblement, ils n’ont pas encore appris les leçons…

 Mots de Tête d’Algérie

+ Discours de Bouteflika: Révision de la Constitution et dépénalisation du délit de presse

Au cours de son discours prononcé aujourd’hui, à la Nation, le président Bouteflika a annoncé un certain nombre de mesures politiques pour « renforcer le processus démocratique »,  dont la révision de la Constitution, la révision de la loi électorale et celle  des partis politiques, et ce, avant les prochaines échéances électorales.  

S’agissant de la révision de la Loi fondamentale, Bouteflika a déclaré que celle-ci se fera  en  consultation des partis politiques et des constitutionnalistes. Les amendements ainsi apportés, « seront soumis à l’actuelle Assemblée pour adoption, ou par voie référendaire ».  Concernant le volet médiatique, Bouteflika a annoncé la dépénalisation du délit de presse, ce qui entraînera une révision du code de l’information. 

+Il prononcera un discours à la Nation, ce soir: Que dira Bouteflika aux Algériens?

Le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, prononcera, vendredi à 20h00, un discours télévisé à la nation, rapporte l’APS, citant une source officielle. Le chef de l’Etat, précise l’Agence, annoncera, d’importantes décisions concernant l’approfondissement du processus démocratique, le renforcement des bases de l’Etat de droit, la réduction des disparités et l’accélération du développement socioéconomique, ajoute l’APS. »

La sortie du président sera-t-elle à la hauteur et à la mesure des grandes questions nationales et des mouvements de protestations – de plus en plus nombreux- qui secouent le pays, des revendications politiques, ce qui lui permettra de terminer son mandat en redonnant espoir aux Algériens et de désamorcer la crise multidimensionnelle que traverse le pays ou, au contraire sera-t-elle un discours de plus, sans lendemains?

Par ailleurs, l’on s’interroge sur ces « importantes décisions quant à l’approfondissement du processus démocratiques. » Le président sera-t-il animé d’une grande volonté politique d’inscrire son intervention, tant attendue, dans le sillage des multiples initiatives et propositions  politiques émanant de personnalités nationales, comme celle de Mehri, pour un Congrès national ou encore celle du FFS et de Hocine Aït-Ahmed pour une transition démocratique à plusieurs, à travers une Constituante?

Si on s’en tient aux analyses des uns et des autres, un changement du gouvernement serait l’une des annonces que fera Bouteflika. Ira-t-il vers un gouvernement pluriel, d’union nationale, dont la mission sera de préparer la transition ou, procédera-t-il à un simple remaniement « intra-muros ».

A ce niveau, encore faudrait-il que l’idée d’une transition, elle-même, soit « acceptée » par les décideurs. Autant de questions auxquelles Bouteflika devra apporter des réponses lisibles, concrètes. Une transition qui suppose d’importantes mesures pour libérer les champs politique et médiatique, et garantir les libertés collectives et individuelles.  Ce qui est, pourtant, garanti par la Constitution. Justement, là est toute la problématique.  Sortir des fausses solutions  pour de vrais problèmes.

Les Algériennes et les Algériens l’attendent déjà. Que leur dira-t-il?  Réponse, ce soir, à 20 h.

Mots de Tête d’Algérie

+ Forte démonstration des étudiants à Alger: Sourde oreille et répression…

Ils étaient des dizaines de milliers à braver l’interdit et à battre le pavé hier,  à Alger « la bleue ». Bleue de CRS. En effet, un impressionnant dispositif de sécurité a été déployé pour empêcher les étudiants de crier leur ras-le-bol et leur colère et faire entendre leurs revendications socio-pédagogiques. 

Les slogans  entonnés  par les manifestants traduisent non seulement le profond malaise que traverse l’université algérienne, mais aussi toute la société. «Harraoubia dégage», «Chômage, harraga du programme Harraoubia», «Etudiant s’engage, système dégage», «Nous sommes des étudiants pas des voyous», «Etudiants autonomes», «Pouvoir assassin» et «Ulach smah ulach» (pas de pardon). Les forces antiémeutes n’ont pas chômé puisque des dizaines d’étudiants ont été passés à tabac, au moment où  la marrée humaine  avait tenté et réussi à forcer le mur répressif dressé sur son chemin. Des dizaines de blessés dont beaucoup dans un état jugé grave.

A noter que cette impressionnante démonstration a été au menu des chaînes étrangères, contrairement à l’ENTV qui n’a soufflé mot.

Mots de Tête d’Algérie   

+ Fellag à Amizour dans le cadre d’un festival de théâtre, en juillet prochain

Fellag à Amizour, en juillet  prochainLe célèbre humoriste Mohamed Fellag, installé actuellement en France, sera l’invité d’honneur du Festival de théâtre amateur qui aura lieu à Amizour, le mois de juillet prochain. Cette information  a été annoncée, en filigrane, par le comédien  au cours d’un entretien accordé à un journal  de l’Exagone : « Thé-art-re »

A une question sur son éventuel retour en Algérie, Fellag avait répondu qu’il envisageait d’organiser une tournée à travers quelques régions du pays avec son dernier spectacle  » Tous les Algériens sont des mécaniciens ». « C’est en réponse à  une invitation de mon ami   Omar Fatmouche,  directeur du Théâtre régional de Béjaia » a-t-il précisé, en ajoutant: « Si tout  marche normalement,  je serais  à ce festival qui aura  lieu en juillet, dans une commune de Béjaia. » 

(Lire la suite)

KeepOpen |
quand j'ai la parole ... |
Copro89 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ZEN D ESPRIT
| Le blog du syndicat FO de D...
| les sociologues masqués