• Accueil
  • > Archives pour le Vendredi 15 avril 2011

Archive pour le 15 avril, 2011

+ Discours de Bouteflika: Révision de la Constitution et dépénalisation du délit de presse

Au cours de son discours prononcé aujourd’hui, à la Nation, le président Bouteflika a annoncé un certain nombre de mesures politiques pour « renforcer le processus démocratique »,  dont la révision de la Constitution, la révision de la loi électorale et celle  des partis politiques, et ce, avant les prochaines échéances électorales.  

S’agissant de la révision de la Loi fondamentale, Bouteflika a déclaré que celle-ci se fera  en  consultation des partis politiques et des constitutionnalistes. Les amendements ainsi apportés, « seront soumis à l’actuelle Assemblée pour adoption, ou par voie référendaire ».  Concernant le volet médiatique, Bouteflika a annoncé la dépénalisation du délit de presse, ce qui entraînera une révision du code de l’information. 

+Il prononcera un discours à la Nation, ce soir: Que dira Bouteflika aux Algériens?

Le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, prononcera, vendredi à 20h00, un discours télévisé à la nation, rapporte l’APS, citant une source officielle. Le chef de l’Etat, précise l’Agence, annoncera, d’importantes décisions concernant l’approfondissement du processus démocratique, le renforcement des bases de l’Etat de droit, la réduction des disparités et l’accélération du développement socioéconomique, ajoute l’APS. »

La sortie du président sera-t-elle à la hauteur et à la mesure des grandes questions nationales et des mouvements de protestations – de plus en plus nombreux- qui secouent le pays, des revendications politiques, ce qui lui permettra de terminer son mandat en redonnant espoir aux Algériens et de désamorcer la crise multidimensionnelle que traverse le pays ou, au contraire sera-t-elle un discours de plus, sans lendemains?

Par ailleurs, l’on s’interroge sur ces « importantes décisions quant à l’approfondissement du processus démocratiques. » Le président sera-t-il animé d’une grande volonté politique d’inscrire son intervention, tant attendue, dans le sillage des multiples initiatives et propositions  politiques émanant de personnalités nationales, comme celle de Mehri, pour un Congrès national ou encore celle du FFS et de Hocine Aït-Ahmed pour une transition démocratique à plusieurs, à travers une Constituante?

Si on s’en tient aux analyses des uns et des autres, un changement du gouvernement serait l’une des annonces que fera Bouteflika. Ira-t-il vers un gouvernement pluriel, d’union nationale, dont la mission sera de préparer la transition ou, procédera-t-il à un simple remaniement « intra-muros ».

A ce niveau, encore faudrait-il que l’idée d’une transition, elle-même, soit « acceptée » par les décideurs. Autant de questions auxquelles Bouteflika devra apporter des réponses lisibles, concrètes. Une transition qui suppose d’importantes mesures pour libérer les champs politique et médiatique, et garantir les libertés collectives et individuelles.  Ce qui est, pourtant, garanti par la Constitution. Justement, là est toute la problématique.  Sortir des fausses solutions  pour de vrais problèmes.

Les Algériennes et les Algériens l’attendent déjà. Que leur dira-t-il?  Réponse, ce soir, à 20 h.

Mots de Tête d’Algérie

KeepOpen |
quand j'ai la parole ... |
Copro89 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ZEN D ESPRIT
| Le blog du syndicat FO de D...
| les sociologues masqués