• Accueil
  • > Archives pour septembre 2011

Archive pour septembre, 2011

+Hamdi Benani à l’émission « Chabada » sur France 3, aujourd’hui

Image de prévisualisation YouTube

+ Pourquoi « La Vache qui rit » algérienne rit?

+ Pourquoi « La Vache qui rit » , cette célèbre marque de fromage qui a fait son entrée sur le marché algérien depuis quelques années, ne finit pas de rire à se fendre les mâchoires. De 130 DA la boite de 16 portions, »la Vache qui rit » est passée à 150 DA pour grimper à 160 DA, en l’espace de 48 heures. Mais pourquoi tant de « grimpages »? L’explication se trouve sur l’emballage du fromage. « 5 Cadeaux pour ta rentrée »De quoi être … emballé. Voyons voir! « keskessik? » En ouvrant la boite, on découvre un vulgaire élastique, en forme d’un chiffre (voir photo). Le cadeau, enfin l’arnaque si vous préférez, est, naturellement, « made in China ». C’est bien choisi comme cadeau. Les prix de « la vache qui rit » algérienne sont vraiment… élastiques

Alors, pourquoi la Vache qui rit algérienne rit? Simplement parce qu’elle nous arnaque. Plus elle nous arnaque, plus elle rit. On peut comprendre qu’il s’agit d’ une opération de marketing pour la promotion du produit, particulièrement en direction des enfants, mais, là, il s’agit ni plus ni moins d’une honteuse escroquerie! Sans vouloir en faire tout un fromage, moi, je dis: Enfants, ne vous laissez pas arnaquer! Parents, ne rentrez pas dans le jeu!

Mots de Tête d’Algérie

+ DOCUMENT EXCLUSIF: Etude comparative des régimes indémnitaires & des statuts particuliers réalisée par le SETE de Béjaia

Le blog Mots de Tête d’Algérie publie le document portant étude comparative des régimes indemnitaire, élaborée, en juin 2011, par le Syndicat d’Entreprise des Travailleurs de l’Education de la wilaya de Béjaia (SETE W. B) et qui met à nu des inégalités salariales criantes et flagrantes entre les fonctionnaires de la Fonction publique, et qui touche de nombreux secteurs. L’opinion constatera que le secteur de l’Education, contrairement à ce que l’on veut faire passer, est loin d’être bien loti.

+ DOCUMENT EXCLUSIF: Etude comparative des régimes indémnitaires & des statuts particuliers réalisée par le SETE de Béjaia dans Actu d'Ici pdf Document propriété & oeuvre du SETE (Bejaia)

pdf dans Analyse-Reflelxion Etude comparative des Statuts Particulier par SETE W. B – Juin 2011

Documents PDF

Toute reproduction, en dehors d’un usage personnel et de vulgarisation pour et au profit d’une communication syndicale, n’est pas autorisée et serait maladroite. 

+ Luttes syndicales: Le SETE de Béjaia met à nu les inégalités salariales et dénonce le mutisme de la FNTE

L'UGTA et la FNTE mises en demeureDans le cadre du cycle de conférences de daïras, en prévision de la rentrée sociale et scolaire,  le Syndicat d’entreprise des travailleurs de l’Éducation de Bejaia (SETE W. B) a organisé aujourd’hui une rencontre avec les délégués syndicaux de la daïra d’Amizour, au cours de laquelle il a été apporté une démonstration irréfutable que « le nouveau régime indemnitaire consacre de manière ostentatoire les inégalités salariales, entre les travailleurs de la fonction publique. »  Dans une étude comparative, très élaborée, avec chiffres et exemples à l’appui entre les statuts particuliers de certains secteurs de la fonction publique et celui de l’Éducation, de nombreuses disparités ont été soulevées pour démentir le discours ambiant et officiel destiné à induire en erreur l’opinion publique et qui consiste à présenter les travailleurs de l’Éducation comme étant « privilégies » en matière des salaires. « La réalité est, malheureusement, autre », est-il précisé.

Par ailleurs, dans un document rendu public  et transmis à la Centrale syndicale, intitulé, « Notre projet syndical« , le SETE apporte une alternative « crédible et moderne »  en matière de  pratique syndicale. A commencer par un renouveau au niveau des structures de la Centrale. Sur ce plan, le plus vieux syndicat revendicatif de la wilaya appelle, sans ambages, à la tenue d’un congrès démocratique extraordinaire de la FNTE qui, de l’avis de tous, est en situation d’échec pour  « son silence et pour avoir cautionné ce que les travailleurs rejettent en bloc. » 

L’organisation syndicale du SETE plaide pour l’unité d’action interprofessionnelle au sein de l’UGTA. Toujours, au plan organique, il est annoncé la tenue prochaine d’un Congrès extraordinaire du Syndicat de wilaya et le renouvellement de toutes ses structures. Mettant en avant une gestion humaine, juste et solidaire, le SETE rappelle ses fondamentaux qui sont  » la garantie des libertés individuelles et collectives, une gestion solidaire et sociale et performante au profit de l’Homme pour l’amélioration des condition de travail,  pour une école publique moderne. S’agissant du Pacte dit « Social »,  le SETE considère, et à juste titre, que ce cadre n’est pas  » sans conséquences néfastes » sur la situation des travailleurs. Le qualifiant de « diabolique », les rédacteurs du document, qui a le mérite de poser  les vraies problématiques  de l’heure, considèrent que le pacte social signifie  » plus de grève, plus de lutte pour améliorer son salaire ou ses conditions de travail.

Au chapitre des oeuvres sociales, si le SETE qui revendique et soutient le principe  démocratique d’un contrôle syndical paritaire, il considère que l’option d’ une gestion parcellaire au niveau des établissements, serait une erreur monumentale et une remise en cause du principe de la solidarité entre les travailleurs.

 Mots de Tête d’Algérie

+ Amizour: Un serpent fait sa « rentrée » à l’école primaire de Xantina

Grosse frayeur, hier à l’école primaire El-koumi-Xantina qui a vu un serpent faire sa « rentrée ». Le reptile s’est tranquillement introduit à l’intérieur de l’école et a traversé la cour avant d’être neutralisé. Faute de clôture, l’établissement reste perméable à l’entrée de toutes sortes d’animaux, ce qui expose les enfants aux morsures qui peuvent être fatales. Il y a vraiment urgence!

Mots de Tête d’Algérie

+ Amizour: Vol de câble électrique à El-Kitoune: Des villageois dans le noir durant 3 jours

Quelque cinq habitations au lieu-dit El Koumi Ouadda, dans le village d’El Kitoune ont été plongées dans le noir depuis samedi dernier, suite à un vol de câble électrique, sur une distance d’environ un kilomètre, apprend-on. Au lendemain des faits,  les villageois, pensant qu’il s’agissait d’une coupure normale, comme il s’en produit fréquemment dans la région,  se sont finalement rendus compte que le câble alimentant leurs foyers à partir du transformateur a disparu après avoir été tout simplement cisaillé. De source locale, « un tel vol n’a été rendu possible qu’avec une certaine complicité locale « . En effet, explique-t-on , « cette « manoeuvre » qui expose ses auteurs à un risque d’électrocution mortelle, exige  un repérage des lieux, un certain  « savoir-faire » et un équipement spécial. »

Toujours selon nos sources, le courant n’a été rétabli que dans la journée d’aujourd’hui par les services de la Sonelgaz. Les pertes occasionnées par ce vol, commis par la maffia du câble, selon une source de la Sonelgaz, sont estimées à 60 millions de centimes.

Mots de Tête d’Algérie

+ Caricture de motsdtete/ Ecole: Une rentrée dans la confusion & grèves à l’horizon

Caricature de Motsdtete 11 sept.  2011

Cliquer sur la vignette pour agrandir l’image

+ M. B. Medjber, président de l’association ASL Amizour: « Il n’ y a pas une réelle volonté d’aider le sport associatif de proximité, dans notre commune »

Image de prévisualisation YouTube

+ Amizour: Nna Hadjeb rend l’âme à l’âge de 104 ans: Une « Mémoire » s’en va…

Une année après  la disparition, à l’âge de 102 ans, de Na Laldja en 2010, dans  le village de Ouaoucha, une autre centenaire, une « Mémoire » de la région, Nna Hadjeb, dont la mère  a vécu 110 ans (peut-être même 115 ans),  s’en est allée  à l’âge de 104 ans. Née en 1906, celle qui est probablement la doyenne de la commune, mère, grand-mère et arrière-grand-mère, aura vécu 37. 985, 1887 jours. Les deux centenaires sont décédées toutes les deux, le mois de septembre. N’na Hadejeb, est presque une « supercentenaire », un terme apparu dans les années 1970, cité par le journaliste anglais Norris Mc Whirter, l’éditeur du Livre Guinness des records. Et, depuis, il été repris comme un terme courant pour désigner les personnes ayant largement dépassé les 100 ans, 110 ans étant le seuil communément admis, avant d’être repris dans la recherche en gériatrie et qui devrait être revu à la baisse. 

N’nahadjab, selon ses proches, était une femme  au foyer très active et l’un des secrets de sa longévité, son petit jardin, qu’elle entretenait avec passion et patience. On y trouve toutes sortes de plantes médicinales, ce qu’on appelle dans la jargon local « Dwa laqbayal » et dont elle  savait toutes les propriétés et les usages. C’était  sa « pharmacie », à elle  et qui fournissait en remèdes toute la famille et le voisinage.  

L’année de naissance de la défunte, a coïncidé avec la mort du poète troubadour Si Mohand Ou M’Hand (né vers 1845), la naissance de l’écrivain et poète algérien Jean Amrouche. Dans le monde, l’année  1906 a été marquée par la mort accidentelle de Pierre Curie, « renversé par un camion », le tremblement de terre de San Francisco, d’une magnitude de 8,5 sur l’échelle de Richter, et qui a fait 1000 morts.

La défunte, décédée hier,a été inhumée ce vendredi au cimetière d’Ighil Iaâlouanene. Repose en paix.

Mots de Tête d’Algérie

+ Caricature de motsdtete: Mise en marche réussie du métro d’Alger

Caricature de Motsdtete 8 sept.  2011

Cliquer sur la vignette pour agrandir l’image

12

KeepOpen |
quand j'ai la parole ... |
Copro89 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ZEN D ESPRIT
| Le blog du syndicat FO de D...
| les sociologues masqués