• Accueil
  • > Echos d'Amizour
  • > + Amizour/A l’issue d’une réunion avec le chef de cabinet du wali et quelques engagements du P/APC: Les cinq villages protestataires lèvent le blocus sur le siège de la mairie

+ Amizour/A l’issue d’une réunion avec le chef de cabinet du wali et quelques engagements du P/APC: Les cinq villages protestataires lèvent le blocus sur le siège de la mairie

A l’issue de la rencontre qui a réuni, aujourd’hui,  une délégation des associations des villages,  de Drari, Aregrag, El hamma, Ouaoucha et Boumeraou, le chef de cabinet du wali, le P/APC, le chef de daïra et un représentant de la direction de l’Education, les protestataires décident de mettre fin « temporairement » à leur rassemblement et de lever le blocus sur le siège de la mairie, aujourd’hui, vers 16 h. 30.

Au cours de la réunion qui aura duré presque 6 heures, les échanges entre les représentants des villageois  et le président de l’APC, étaient tendus et l’atmosphère était même « électrique », selon nos sources. Les présidents des associations ont même failli quitter la table des discussions, lorsque le P/APC  a apporté un démenti à des ‘informations, documentées, liées à la  question du CEM. Celui-ci, toujours selon la même source, a  nié le fait  qu’il avait refusé, en 2006,  de procéder au cadastre d’un terrain appartenant à un particulier, et versé à la collectivité pour l’implantation d’un CEM.

Toujours sur le même sujet, selon nos informations, le représentant de la Direction de l’Education, M. Chibane  avait rassuré les associations que le CEM en question serait implanté selon sa programmation initiale et conformément à la carte scolaire. Une réunion autour de la question avec toutes les partie concernées, interviendrait incessamment

S’agissant de l’approvisionnement en gaz de ville, l’autre revendication centrale des cinq villages,  les associations découvrent, à leur stupéfaction et contrairement à ce qu’on leur a toujours fait croire, qu’il n’existe aucune fiche technique portant sur un éventuel programme (raccordement en gaz de ville).

En matière d’eau potable, le P/APC a apporté la même réponse  que celle formulée dans sa réaction à la déclaration des associations, en invitant ses interlocuteurs à constater, sur les lieux, le lancement des travaux de rénovation et de réfection  de  la conduite qui mène du village Sebt Akedim à la station de Merdj Ouamane, ce qui devrait, s’était-il  engagé, résoudre le problème.

Abordant la question du centre de soins et de l’agence postale qui tardent à entrer en service, faute d’aménagements et surtout de logements pour accueillir les personnels affectés par les directions de la santé et des PTT,  il a été convenu de puiser des reliquats des enveloppes des deux projets, et qui s’élèvent à 80 millions, pour la réalisation d’un logement d’accompagnement. Quant au centre de soin, sa dotation en logement, se ferait dans le cadre des prochains PCD, selon un engagement du P/APC.

L’autre point qui aura  suscité de vifs échanges et de nombreuses interrogations, est celle liée au revêtement des pistes. En effet, selon nos sources, le P/APC a dévoilé une liste de 20 projets de revêtement jugés « prioritaires« . Dans ce « hit-parade », figurerait des localités, comme celles d’Ihadjaren et d’Ighil Iferyan. A ce propos, et à une question lancée par le chef de cabinet pour savoir sur quel critère cette liste de priorités avait  été dressée, il a été expliqué, devant une assistance médusée et interloquée  « que de promesses avaient été faites ».

En somme, et de l’avis des associations qui ont qualifié les résultats de cette réunion de « mi-figue, mi-raisins », quelques engagements et beaucoup de promesses. Les délégués associatifs qui ont convaincu les protestataires  de mettre fin à leur  rassemblement et de lever le siège, déclarent prendre acte de ces « engagements » et de ces « promesses »  et qu’ils resteraient attentifs à l’évolution de la situation.

Mots de Tête d’Algérie

_______________

* Le blog republie les réponses du P/APC formulées, au lendemain de la publication d’une déclaration-appel des associations des cinq villages concernés.

En réaction à la déclaration-Appel rendue publique par les associations  des villages Drari, Ouaoucha, Boumeraou, El Hamma et Aregrag et dans laquelle elles dressent un constat catastrophique qui prévaut au sein de leur village, le P/APC d’Amizour s’est confié au journal électronique Tamurt du 15/12/2011 pour apporter des réponses aux nombreuses questions soulevées:

 - « D’abord, j’informe les habitants des villages concernés que le programme de gaz de ville pour ces villages est inscrit pour l’année 2014. Les études vont êtres lancées ces jours-ci et nous avons même reçu des écrits de la part de la DMI pour lancer les études d’Ighil N’Chiha jusqu’à Taddart Tamokrant.

- Pour ce qui concerne le centre de soins et l’agence postale, j’informe aussi les habitants de ces villages que les deux infrastructures sont prêtes. Lors d’une réunion tenue au mois d’octobre, l’assemblée a effectué une délibération pour les mettre à disposition des directions de la santé et de la poste de Bejaia.
— En ce qui concerne le transport, je ne sais pas en quoi l’APC est concernée, puisque ce problème relève de la direction de transport. Maintenant, si ces associations souhaitent que nous les accompagnons à ladite direction direction comme on l’a déjà fait pour d’autres localités, on les accompagne. J’informe ces associations que jeudi prochain, je recevrai la direction des transports de la wilaya et si elles veulent, je les ferais rencontrer avec cette direction.
-  En ce qui concerne l’eau potable, je dirais que c’est vrai que les villages du Nord vivent dans le calvaire et souffrent du problème d’eau, mais on a déjà reçu ces associations, ou on leur a signifié qu’il y a une opération qui va être lancée ces jours-ci. Avec le lancement des travaux de la réfection de la conduite qui mène du village Sebt Akedim à la station de Merdj Ouamane. le problème d’eau sera aussi réglé.
— Pour le revêtement en béton bitumeux des pistes, déjà et Dieu merci, la route qui mène de la localité d’Amizour à Taddart Tamokrant et qui va jusqu’à la commune limitrophe, Barbacha en l’occurrence (La CW 158) a bénéficié d’une opération de revêtement. Ces jours-ci, le bureau d’étude est sur les lieux pour effectuer la modalisation de la CW 158, qui sera élargie à des endroits et connaîtra d’autres ouvrages à d’autres endroits.
On parle du revêtement en béton bitumeux, alors que l’opération de revêtement de tout le village en béton bitumineux est déjà finie.
Je profite de cette occasion pour informer les habitants de Drari que les travaux pour ériger la stèle débuteront incessamment. Ce projet rentre dans le cadre du budget de wilaya. Pour les autres localités, elles bénéficieront de projets dans le cadre des PCD de 2012.C’est une promesse qu’on va tenir jusqu’au bout.
Dans cette déclaration, on parle d’assainissement et réfection des fontaines publiques dans le cadre des PPDRI. Après la réunion tenue au mois d’octobre passé, les services de l’APC sont allés sur place pour effectuer des opérations d’assainissement. Ils ont curé sept regard, réparé l’ensemble des regards et dévié l’assainissement du centre de santé en plaçant un nouveau regard et des dalles manquantes. Cette opération a été effectuée en présence du président de l’association El Hamma.
— Il reste le point concernant l’éclairage. C’est le noir total, selon la déclaration. Je regrette, l’APC a réalisé une opération importante en matière d’éclairage public, 85 à 90 % des coins sont éclairés, mais s’il y a un manque, nous sommes là pour y remédier », dira le maire de la municipalité avant de terminer « Nous nous sommes réunies la dernière fois avec ces associations le mois d’Octobre passé. Elles doivent savoir que ce n’est pas la bague de Sidna Souleiman qu’on a. On ne peut pas régler tout en même temps. On est en fin d’année et les opérations s’inscrivent au début de l’année. Ces villages auront leur part des programmes qui seront inscrits. Je dirais aussi que ce qu’ils ont noté dans cette déclaration en dehors des doléances est trop dur et que tout le monde est capable de faire plus que ça.

- Je leur demande donc de patienter un peu, d’autant plus que ces jours-ci, ils savent pertinemment que tous les moyens de l’APC sont réquisitionnés pour la localité de Merdj Ouamane qui a connu des dégâts importants et qu’il nous faut un peu de temps pour régler les problèmes de la commune qui est forte de ses 40000 habitants ».

In Tamurt.info ( par Benallaoua M.)

* Suivra un entretien avec un représentant associatif des villages concernés.

Pas encore de commentaires.

Laisser un commentaire

KeepOpen |
quand j'ai la parole ... |
Copro89 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ZEN D ESPRIT
| Le blog du syndicat FO de D...
| les sociologues masqués