• Accueil
  • > Archives pour le Mercredi 28 mars 2012

Archive pour le 28 mars, 2012

+ Législatives/Le bulletin unique refusé: La CNISEL,cette Arlésienne

Le ministère de l’Intérieur a réservé une fin de non recevoir à la demande de la CNISEL (Commission nationale indépendante de surveillance des élections)  qui préconise l’adoption d’un bulletin unique. Cette proposition approuvée et partagée par tous  les partis participationnistes, semble ne pas rentrer dans le PDF (Plan de fraude) qui serait mis en place.

En tous cas, moi, je retiens une chose de cette cacophonie autour du bulletin de vote:  Après le parti unique, la télé unique, la radio unique, le président unique, la langue unique, la pensée unique,  les débats à sens unique, ce sera pour la première fois que le pouvoir rejette ce qui est unique.  Ça sent la f…

Quant à la CNISEL, qui joue à l’Arlésienne, (Chikh l kanoun: elle a un nom mais n’existe pas), si  c’est au Ministre de l’Intérieur de lui dicter ce qu’elle  doit faire et comment elle doit surveiller ces élections, elle  n’a aucune raison d’exister. Autant laisser l’administration faire le job. Et si ses membres, pour des raisons pécuniaires, puisque généreusement rémunérés, tiennent à y rester, elle devrait changer d’appellation : Commission nationale indépendante de la surveillance des élections. 

Mots de Tête d ‘Algérie

 

 

 

+ Amizour/La permanence du député-candidat…

Lors de sa campagne de 2007 pour se faire élire député, un   »indépendant », qui a fait la promesse d’ouvrir une  permanence au chef-lieu de wilaya pour accueillir les citoyens et recueillir leurs doléances, s’est avérée n’être qu’une autre supercherie et un gros mensonge. C’est ce que constatent les citoyens de la commune et de toute la région. Cinq ans après, le député a, effectivement, ouvert une permanence, un local loué à un particulier au centre-ville,  non pour accueillir les citoyens et recueillir leurs doléances, le dernier de ses soucis, mais juste pour cueillir leurs signatures et briguer un deuxième mandat. Les citoyens, choqués par cette soudaine « apparition », affirment avoir appris la leçon et qu’ils ne se feraient pas pigeonner une deuxième fois.

Beaucoup, parmi ceux qui l’ont aidé dans son « affaire », avouent avoir été menés en bateau. En effet, un jeune nous a confié  que, durant ces cinq années, le député a été injoignable, sauf que, voulant briguer un deuxième mandat et dans sa besogne de cueillette de signatures, c’est lui qui se met à appeler ceux à qui il a fermé son portable durant … un lustre.  Sans commentaire.

Mots de Tête d’Algérie

KeepOpen |
quand j'ai la parole ... |
Copro89 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ZEN D ESPRIT
| Le blog du syndicat FO de D...
| les sociologues masqués