•En hommage à Hamid Abdoun:2e AM> Compo de français –

 Texte

  Hamid Abdoun, artiste peintre autodidacte, a vu le jour le 11 octobre 1929, dans le village de Boukhalhfa, dans la commune d’Amizour (Béjaia). Sans faire de formation spécialisée, celui-ci  a embrassé la passion de la peinture à la fin des années 50, alors qu’il se trouvait hospitalisé dans un sanatorium de Paris où il a été découvert par d’autres grands peintres. [Ses tableaux expriment la beauté du pays et les malheurs du peuple algérien. Le titre de l’une de ses toiles est « Frémissement ».] Les œuvres de l’artiste, d’une grande richesse, ont fait le tour de l’Algérie et de l’Europe avec des expositions à Grenoble, en 1959 et à Paris en 1962.

      En plus des couleurs, l’enfant d’Amizour s’est beaucoup investi dans la poésie. Il a côtoyé de nombreux artistes notamment Rezki Zérarti et Mustapha Akmoun. Généreux, talentueux et simple, le regretté  Dda Lhamid, comme aiment l’appeler les gens par affection, est décédé en 1998.

Sources www.founoune.com et El watan du 25 août 2009

Quetionnaire

•En hommage à Hamid Abdoun:2e AM> Compo de français -  pdf compo2eam1ertrim0910.pdf

Commentaires

  1. anis may dit :

    I need help

Laisser un commentaire

KeepOpen |
quand j'ai la parole ... |
Copro89 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ZEN D ESPRIT
| Le blog du syndicat FO de D...
| les sociologues masqués