Archive pour 'Ephéméride…'

+ Les Algériens appelés à voter…

+ Les Algériens appelés à voter... dans Ephéméride... gaz-150x150

Les Algériens appelés à voter

Cliquer sur la vignette pour agrandir l’image

+ Evènements du 17 octobre 1961 : Massacres odieux d’Algériens à Paris…

 Une autre page honteuse de l’historie de la France

Une  manifestation d’Algériens en France contre le couvre-feu qui leur était imposé et en faveur de la cause nationale, a été réprimée dans le sang par la police française.

Les évènements du 17 octobre 1961 désignent la répression sanglante qui a frappé une manifestation pacifique organisée par le Front de libération nationale algérien (FLN), en faveur de l’indépendance de l’Algérie à Paris. Des dizaines à des centaines d’Algériens, selon les sources, sont morts lors de la confrontation avec les forces de l’ordre, alors dirigées par le tristement célèbre préfet de police Maurice Papon. Des Algériens  parmi les manifestants ont été jetés dans la Seine. Les manifestants internés dans des centres de détention pendant quatre jours y auraient subi des violences. 

Les différents historiens ayant travaillé sur cette journée du 17 octobre, Jean-Luc Einaudi, Jean-Paul Brunet et les britanniques Jim House et Neil MacMaster font ressortir que la répression policière de la manifestation sera d’une violence extrême, causant des dizaines de morts parmi les manifestants algériens.  

Cette autre page honteuse  de l’histoire française a été portée au cinéma par Alain Tasma, dans un film intitulé « Nuit  noire, 17 Octobre 1961″, et par Mehdi Lallaoui et Agnès Denis dans un documentaire intitulé: « 17 octobre 1961: Le silence du fleuve« .

Mots de Tête d’Algérie

Image de prévisualisation YouTube

+ C’était un 8 octobre… Mort de Ali la Pointe à la Casbah d’Alger

Ali La Pointe1957: Mort de Ali la Pointe, héros et martyr de la révolution algérienne: De son vrai nom Amara Ali,  Ali la Pointe trouve la mort dans le plasticage, par les parachutistes de l’armée coloniale, de sa cache à la Casbah (Alger), où se trouvaient et périrent également Hassiba Ben Bouali,  Mahmoud Bouhamidi, le Petit Omar (neveu de Yacef Saadi, chef de la Zone autonome d’Alger, au cours de la Bataille d’Alger)

+ C’était un 5 octobre… Octobre « rouge sombre »

Une page rouge de l’histoire de l’Algérie indépendante, les évènements sanglants d’octobre 1988 restent aussi un épisode « sombre », tant les versions sur leur avènement divergent.  Manipulation?  Expression de luttes entre clans du pouvoir? « Chahut de gamin? » « Révolte spontanée contre la misère sociale et la hogra? »  En tout état de cause, et ce qui est indéniable, ce 5 octobre, de jeunes Algériens sont tombés sous les balles réelles des services de sécurité, sous l’ère de Chadli,  plus de 200 morts, des centaines d’arrestations. Torture dans les commissariats… La répression… Une page noire d’une Algérie dont le peuple a vécu les mêmes scènes sous l’occupation coloniale française…

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

(Lire la suite)

+ C’était un 29 septembre… Ben Bella chef du 1er gouvernement algérien/ Proclamation du FFS

1962: Ahmed Ben bella élu Chef du premier  gouvernement algérien

1963: Proclamation du Front des forces socialistes (FFS)

1994 : Assassinat à Oran du chanteur raï Cheb Hasni, surnommé  »le rossignol du raï »

2005: Référendum sur ce qui est appelé « Charte pour la paix et la réconciliation nationale

+ C’était un 19 septembre… Création du premier GPRA, présidé par Ferhat Abbas

Ferhat Abas, premier président du GPRA1958 - Création du premier Gouvernement provisoire de la République algérienne (GPRA), présidé par Ferhat Abbas : Bras politique du FLN, le GPRA dont la constitution a été annoncée au Caire (Egypte) le 19 septembre 1958, a été la concrétisation de l’une des décisions prises par le Conseil national de la révolution algérienne (CNRA), réuni du 22 au 28 août de la même année. La mission assignée au premier  GPRA était de parachever la mise en place des institutions de la Révolution et la reconstruction d’un Etat algérien moderne. Le GPRA a négocié les accords de paix (accords d’Évian) avec la France en 1962. Entre 1958 et 1962, il y eut trois formations du Gouvernement provisoire de la République algérienne.

Mots de Tête d’Algérie

+ C’était un 16 septembre… Massacre de Sabra et Chatila

Massacre de Sabra et Chatila1982: Massacre de Sabra et Chatila (deux camps de réfugiés palestiniens Beyrouth-Ouest au Liban). Massacre  perpétré du 16 au 17 septembre 1982, par la milice chrétienne libanaise dirigée par Elie Hobeika, dans un secteur sécurisé par l’armée israélienne depuis l’Opération Paix en Galilée. Le nombre de victimes varie suivant les sources entre 700 et 3 500. [ Lien lire la suite…]

• 1902: Apparition du premier ours en peluche. Clifford Berryman, dessinateur du « Washington Post », publie en « une » une scène de chasse représentant un jeune ours sans défense que le président américain Theodore Roosevelt avait refusé d’abattre lors d’une partie de chasse. Un véritable engouement s’est déclenché parmi les lecteurs qui n’ont eu cesse de réclamer d’autres dessins avec ce petit ours. Berryman s‘est exécuté et son personnage est peu à peu devenu « plus petit, plus rond et plus mignon ».

Peter Falk, alias Colombo 1927: Naissance de Peter Falk,  acteur américain principalement connu pour avoir joué dans la série télévisée Columbo. Il est né à New York le 16 septembre 1927. Dans cette série, il incarne le lieutenant Columbo, un enquêteur de la police criminelle de Los Angeles d’apparence douteuse et indécise, mais pourtant brillant car il s’arrête sur tous les détails. Cette série est un succès depuis plusieurs années alors que le coupable des meurtres est connu des téléspectateurs dès le début de l’épisode.

 • 1999: Les Algériens approuvent à 98,63% par référendum la démarche du chef de l’Etat sur la « concorde civile » permettant une amnistie partielle des islamistes.  

Mots de Tête d’Algérie

+ C’était un 05 septembre… Procès « des porteurs de valises », réseau de soutien à la Guerre d’Algérie

Mère Teresa1997 : Décès de Mère Teresa dans son couvent de Calcutta, à l’âge de 87 ans. Née Agnes Gonxha Bejaxhiu à Skopje en Yougoslavie le 26 août 1914. Après quelques mois de formation à Dublin, elle est envoyée en Inde où elle arrive en janvier 1929. A Darjeeling, elle prononce ses premiers vœux et choisit comme nom Teresa. De 1929 à 1946 elle enseigne au collège Sainte-Marie de Calcutta avant d’en devenir la directrice. Frappée par la misère extrême des habitants des « slums« , elle décide de se consacrer aux bidonvilles. En 1947 elle prend la nationalité indienne et créée la première école dans les quartiers populaires de Calcutta. En 1948 elle obtient du pape l’autorisation de quitter son couvent pour se mettre au service des « plus pauvres parmi les pauvres« . Elle revêt un sari blanc à bordures bleues et fonde en 1950 la Congrégation des missionnaires de la charité. Elle s’occupe des enfants abandonnés, leur trouve des parents adoptifs, crée des écoles, parcourt le monde et visite les 330 communautés de son ordre réparties dans 76 pays. Appelée la « Sainte des Bas-Fonds« , c’est une des figures marquantes de ce siècle. En 1979, en obtient le Prix Nobel de la Paix

1978 : Accords de Camp David (USA) : Le président égyptien Anouar el-Sadate, le Premier ministre israélien Menahem Begin et le président américain Jimmy Carter se réunissent à Camp David.

1972 : Prise d’otages aux JO de Munich par un commando palestinien et se solde par la mort de 11 athlètes israéliens, de cinq ravisseurs palestiniens et d’un policier allemand.

+ C'était un 05 septembre... Procès • 1960 : – En France, s’ouvre  le procès « des Porteurs de valises », un réseau d’aide au FLN et à la Guerre d’Algérie, dont l’animateur était Francis Jeanson. Le rôle  principal des militants du réseau consistait à collecter et à transporter des fonds et des faux-papiers pour les agents du FLN opérant en France, d’où leur surnom de « porteurs de valises ». Le réseau fut démantelé en février 1960 et son procès s’ouvrit le 5 septembre 1960. Quinze des inculpés furent condamnés le 1er octobre à dix ans de prison, maximum de la peine ; trois furent condamnés à cinq ans, trois ans et huit mois. Neuf furent acquittés. Francis Jeanson s’est toujours défendu d’avoir trahi la France. Au contraire, il justifie son attitude par la fidélité aux idéaux sur lesquels doit s’appuyer cette même communauté française. 

- Discours de de Gaulle, au cours duquel il déclara: « L’Algérie algérienne est en route ».  Jean-Paul Sartre envoie une lettre au tribunal. 

1939 : Les Etats-Unis proclament leur neutralité dans la Seconde guerre mondiale.

1857 : Décès d’Auguste Comte, créateur du positivisme.

1698 : Le tsar Pierre le Grand taxe les barbus: Pour financer ses travaux de prestige et la modernisation de la Russie qu’il entend occidentaliser, Pierre le Grand met sur pied de nouvelles taxes : des impôts sont prélevés sur les moulins, les bains, les ruches d’abeilles, les fours mais aussi les barbes dont Pierre le Grand interdira le port

+C’était un 31 août… Mort du chanteur Dahmane El Harrachi

Dahmane El Harrachi1980: Mort du chanteur algérien Dahmane El Harrachi- Abderrahmane Amrani, plus connu sous son nom de scène Dahmane El Harrachi, né le 7 juillet 1925, à El-Biar (un quartier d’Alger) et grandit à El-Harrach (ancienne Maison carrée à Alger), d’où son nom de scène, était un auteur-compositeur algérien de musique chaâbi. Son parcours artistique est emprunté de sa propre expérience de la vie en traduisant dans ses chansons toutes les déclinaisons de l’Immigritude. Il composa notamment « Ya Rayah », reprise avec succès par le chanteur Rachid Taha et traduite dans plusieurs langues, avec la même mélodie. Dahmane El Harrachi  décède le 31 août 1980 dans un accident de la circulation à  Alger

1997 : La princesse de Galles Diana et son compagnon le milliardaire égyptien Dodi al-Fayed trouvent la mort à Paris dans un violent accident de voiture, ainsi que leur chauffeur français.

1994 : L’IRA annonce la « cessation complète » de ses activités militaires.

1989 : Le Tchad et la Libye signent à Alger un accord-cadre de règlement de leur différend frontalier portant sur la bande d’Aouzou.

1980 : – Le gouvernement polonais signe avec les dirigeants de Solidarnosc des accords qui reconnaissent le droit de grève et le droit de créer des syndicats libres.

- Mort du chanteur algérien Dahmane Al Harrachi

1973 : Décès du metteur en scène américain John Ford.

1963 : Décès du peintre cubiste français George Braque.

1961: Les dernières troupes espagnoles quittent le Maroc.

1957 : La Fédération malaisienne accède à l’indépendance.

1959 : Visite de De Gaulle en Algérie, où il a déclaré :   »Moi vivant, jamais le drapeau FLN ne flottera sur l’Algérie ».

1811 : Naissance de l écrivain français Théophile Gautier (mort en 1872)

1888 : Découverte du corps de Mary Ann Nicholls, la première victime de Jack l’Eventreur.

+ C’était un 20 août… Le Congrès de la Soummam

1956: La tenue du Congrès de la Soummam: Une étape déterminante pour la réussite de la révolution Algérienne, organisé principalement par Abane Ramdane et Larbi Ben M’hidi. Les partisans du Congrès de la Soummam étaient Krim Belkacem, Omar Ouamrane, Si M’hamed de son vrai nom Bougarra, Si Sadek, Azzedine, Si Lakhdar, Ali Khodja, Ali Mellah, etc, a eu lieu le 20 août 1956 aux villages Ighbane et Ifri dans la commune d’Ouzellaguen. Mais , il y aura des divergences de points de vue de la part des absents du congrès (les représentants de l’Ouest algérien, de l’Aurès et du Sud algérien) et les organisateurs en majorité Kabyle , ce qui va provoquer une lutte interne entre les chefs du F.L.N. en Tunisie et à l’intérieur de l’Algérie.

« La primauté du politique sur le militaire  » constitue l’un des fondements du Congrès. Il y a eu une administration qui gère le civil ( mariage, régler les conflits personnels, enregistrement des naissances, collecte d’impôt, etc). Chaque assemblée populaire était élu sous la supervision du Front de libération nationale (Algérie) .

636 : Victoire des Arabes contre les Byzantins au Yarmouk:  une armée byzantine est écrasée par l’armée arabe de Khalid ibn al-Whalid dans la vallée du Yarmouk, en Palestine, au sud du lac de Tibériade…

1988 : Fin de la guerre Irak-Iran: Un cessez-le-feu à l’initiative de l’ONU met un point final à la guerre Irak-Iran. Celle-ci a été déclenchée huit ans plus tôt par le dictateur irakien Saddam Hussein qui voulait tirer profit de l’état de guerre civile dans lequel était plongé son voisin et rival depuis la révolution islamique. Dans les faits, l’Iran s’est vite ressaisi et obtient en fin de compte un retour aux frontières initiales, au prix d’un million de morts au total…

Mots de Tête d’Algérie

1234

KeepOpen |
quand j'ai la parole ... |
Copro89 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ZEN D ESPRIT
| Le blog du syndicat FO de D...
| les sociologues masqués